RONSTADT LINDA (1946- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chanteuse américaine, née le 15 juillet 1946 à Tucson, en Arizona, Linda Ronstadt, à la voix de soprano pure et expressive et aux goûts éclectiques, attira l'attention du public sur nombre de nouveaux compositeurs et contribua à établir le country rock.

Après s'être fait remarquer, au milieu des années 1960, au sein d'un trio folk californien, The Stone Poneys, Linda Marie Ronstadt se lance en 1968 dans une carrière solo. Elle fait alors découvrir au public des textes de compositeurs comme Neil Young et Jackson Browne et collabore avec de grands musiciens de rock à tendance country, dont plusieurs futurs membres des Eagles. Produit par le Britannique Peter Asher, son premier album, Heart Like a Wheel (1974), se vend très rapidement à plus d'un million d'exemplaires ; il mêle chansons folk traditionnelles, reprises de standards du rock et pièces originales de compositeurs contemporains (Anna McGarrigle, Warren Zevon, Elvis Costello...), formule à succès que la chanteuse reprendra dans plusieurs autres albums.

Dans les années 1980-1990, Linda Ronstadt tente d'étendre ses activités, avec un succès mitigé. Elle se produit à Broadway (1981-1882) dans la comédie musicale The Pirates of Penzance de Gilbert et Sullivan, puis tourne dans la version filmée, réalisée par Wilford Leach (1983). De sa collaboration avec l'orchestrateur de big band Nelson Riddle naissent trois albums de chansons populaires, What's New (1983), Lush Life (1984) et For Sentimental Reasons (1986). Linda Ronstadt sort ensuite deux opus de chansons latino-américaines, Canciones de mi padre (1987) et Mas canciones (1991), qui remportent chacun un Grammy Award, tout comme l'album latino Frenesí (1992). Trio (1987), puis Trio II (1999), qui inclut le tube After the Gold Rush, récompensé par un Grammy Award, sont le fruit d'une collaboration attendue de longue date avec les chanteuses de country Dolly Parton et Emmylou Harris. Linda Ronstadt reçoit à nouveau un Grammy Award pour l'album pour enfants Dedicated to the One I Love (1996). En 2004, Hummin' To Myself marque un retour aux standards du jazz.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« RONSTADT LINDA (1946- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/linda-ronstadt/