LIECHTENSTEIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Liechtenstein : carte physique

Liechtenstein : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Liechtenstein : drapeau

Liechtenstein : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau


Nom officielPrincipauté de Liechtenstein (LI)
Chef de l'Étatle prince Hans Adam II (depuis le 13 novembre 1989) 1
Note : Le 15 août 2004, le prince Hans Adam II a transmis à son fils aîné, le prince Aloïs, la gestion des affaires courantes, tout en conservant le titre de prince régnant.
Chef du gouvernementAdrian Hasler (depuis le 27 mars 2013)
CapitaleVaduz
Langue officielleallemand
Unité monétairefranc suisse (CHF)
Population38 000 (estim. 2017)
Superficie (km2)160,5

Le Liechtenstein est un État de 160 kilomètres carrés, situé entre les cantons suisses de Saint-Gall et des Grisons et la province autrichienne du Vorarlberg. Le Rhin lui sert de frontière commune avec la Suisse sur près de 30 kilomètres ; les Alpes, prolongement de la chaîne rhétique, forment une dorsale nord-sud culminant au Grausspitze (2 599 m). Sa population est de 36 800 habitants en 2013, dont 34 p. 100 d'étrangers (et, parmi ceux-ci, 30 p. 100 de Suisses). La capitale, Vaduz (5 070 hab.), est dominée par le « Burg » princier.

Liechtenstein : carte physique

Liechtenstein : carte physique

Carte

Carte physique du Liechtenstein. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Liechtenstein : drapeau

Liechtenstein : drapeau

Dessin

Liechtenstein. Les couleurs bleue et rouge des bandes horizontales s'inspirent de celles de la livrée du Prince. La couronne princière, d'or, a été ajoutée à ce drapeau en 1937 pour le distinguer de celui d'Haïti.N.B. Si le drapeau est suspendu verticalement, le bleu doit être vu à gauche... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Vestige du Saint Empire, élevé au rang de principauté en 1719, le Liechtenstein, qui doit sa souveraineté à Napoléon Ier, est une monarchie constitutionnelle ; le prince régnant est assisté d'un gouvernement collégial de cinq membres, dirigé par un chef de gouvernement, véritable détenteur du pouvoir, et d'une diète de vingt-cinq membres. L'allemand y est la langue nationale et le catholicisme, religion d'État.

Au point de vue international, le Liechtenstein s'est uni par des liens très étroits à la Suisse (union douanière, monétaire et postale), qui en assure la représentation extérieure, mais il est néanmoins un État souverain.

Naissance de l'État

Peuplé à l'origine par les Rhètes, tribu celtique, le pays tombe, vers l'an 15 avant J.-C., sous la domination de Coire (Curia Rhaetorum), puis des Alamans (261). En 843, le traité de Verdun l'incorpore au duché de Souabe. Passant successivement entre les mains des familles de Montfort, Brandis, Sulz et Hohenems, les deux seigneuries de Schellenberg et Vaduz (aujourd'hui Oberland et Unterland), devenues « possessions immédiates d'Empire » en 1696, sont acquises par le prince Hans Adam de Liechtenstein, respectivement en 1699 et 1712. Le 23 janvier 1719, l'empereur Charles VI élève les deux seigneuries au rang de principauté d'Empire sous le nom de Liechtenstein, trois cent quarante-troisième État du Saint [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : docteur en droit (Paris), ancien juriste principal de l'Office des Nations unies à Genève

Classification


Autres références

«  LIECHTENSTEIN  » est également traité dans :

VADUZ

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 199 mots
  •  • 1 média

Capitale du Liechtenstein, située dans la vallée du Rhin, Vaduz compte 5 070 habitants (estim. 2006). Siège de l'une des deux seigneuries qui, avec Schellenberg, furent réunies pour former la principauté du Liechtenstein en 1719, Vaduz est un site touristique florissant où réside le prince régnant, dont le château surplombe le bourg. Mentionné dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaduz/#i_27134

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre RATON, « LIECHTENSTEIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/liechtenstein/