LI ZHI [LI TCHE] (1527-1602)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philosophe et critique littéraire chinois, originaire des environs du grand port de Quanzhou au Fujian. Célèbre pour son indépendance d'esprit, ses attaques contre la morale et contre les conceptions régnantes, Li Zhi se rattache aux penseurs de l'école de Taizhou fondée par l'ancien saunier autodidacte Wang Gen (1483-1541). Héritière de la grande école de Wang Yangming, l'école de Taizhou en représente une déviation extrémiste et radicale qui tire toutes les conséquences de ce droit de critique que donne à chacun la théorie de la « conscience pure » (liang zhi), raison et sens moral innés en tout individu. Mais tandis que Wang Yangming insistait sur la nécessité d'un effort constant de moralité et de discipline personnelle, l'accès à la conscience pure ne pouvant être à ses yeux que le fruit d'une longue patience, l'école de Taizhou proclame avec Wang Ji (1498-1583) le caractère « présent et réalisé » de la conscience pure, de même que la nature de Bouddha est présente et réalisée en chaque être selon le chan (ou le zen japonais) ; elle met l'accent avec He Xinyin (1517-1579) sur la notion de spontanéité ; l'homme de bien, dans un monde dominé par l'artifice et l'hypocrisie, ne peut être qu'un héros, librement uni à ses semblables.

Ces conceptions se retrouvent chez Li Zhi, qui se fait une conception héroïque et passionnée de l'existence et substitue à la « conscience pure » de Wang Yangming la notion d'« ingénuité » (tongxin : littéralement l'esprit d'enfance), spontanéité originelle qui est corrompue par les doctrines morales, l'éducation, les exemples quotidiens. Ayant perdu cette ingénuité, les hommes ne savent plus juger par eux-mêmes et, perroquets parlant à d'autres perroquets, se bornent à répéter stupidement ce qu'on leur a appris. Seuls sont moralement bons les actes parfaitement libres qui répondent aux véritables aspirations et au tempérament de chacun. Les liens spontaném [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur honoraire au Collège de France, membre de l'Institut

Classification

Pour citer l’article

Jacques GERNET, « LI ZHI [LI TCHE] (1527-1602) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/li-zhi-li-tche/