LETTRES, Madame de SévignéFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Madame de Sévigné, née Marie de Rabutin-Chantal (1626-1696), est une familière du Marais, quartier aristocratique de Paris dont elle connaît tous les salons. Elle a lu les romans précieux de Mlle de Scudéry, connaît la littérature italienne dans le texte et se tient au courant de tout ce qui advient, à la ville comme à la cour, dans le quotidien des choses comme dans les cercles les plus hauts. Grande aristocrate d'origine, elle est veuve, donc libre et riche, à l'âge de vingt-cinq ans. Elle fréquente les beaux et grands esprits, et correspond avec eux : Ménage, son ami ; Bussy-Rabutin, son cousin ; Mme de La Fayette, sa rivale ; Chapelain, sa référence docte ; Retz, son parent frondeur. On la voit aussi entourée de Turenne et des ministres Servien et Fouquet, au point qu'on parle d'elle dans les gazettes. Mlle de Scudéry la peint dans Clélie sous les traits de « Clarinte » et elle devient « à la mode » grâce à son esprit dans la conversation, mais fort peu pour ses lettres. Une aristocrate lancée devait savoir écrire, mais n'en faire pas état.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  LETTRES, Madame de Sévigné  » est également traité dans :

LITTÉRATURE ÉPISTOLAIRE

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 6 820 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La lettre privée »  : […] Une génération après l'essor de la lettre éloquente vint celui de la lettre privée, en même temps que l'on assistait à un accès plus large des mondains à la culture écrite. Dès 1552, E. Pasquier incluait dans ses Rimes et prose un groupe de Lettres amoureuses . En 1555 paraissait le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-epistolaire/#i_28787

SÉVIGNÉ MADAME DE (1626-1696)

  • Écrit par 
  • Roger DUCHÊNE
  •  • 1 342 mots

Dans le chapitre « Un auteur posthume »  : […] M me de Sévigné n'a jamais vu une seule ligne d'elle imprimée. Le public l'a découverte progressivement : cinq lettres quelques mois après sa mort dans les Mémoires de son cousin Roger de Bussy-Rabutin, cent neuf l'année suivante parmi ses Lettres . On la publie parce qu'elle avait excellé à lui donner la réplique, dans un écha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madame-de-sevigne/#i_28787

Pour citer l’article

Christian BIET, « LETTRES, Madame de Sévigné - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettres-madame-de-sevigne/