WHITE LESLIE ALVIN (1900-1975)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le plus remarquable représentant de l'école néo-évolutionniste américaine. L'anthropologue Leslie A. White suivit d'abord un itinéraire intellectuel complexe qui lui donna une formation largement encyclopédique ; c'est ensuite à l'anthropologie et à la science de la culture qu'il consacra l'essentiel de son activité. Il renoua aussi avec les grands ancêtres de l'évolutionnisme anglo-saxon, tenus à l'écart par Franz Boas et son école.

White fut l'élève de Thorstein Veblen en économie politique, de John B. Watson pour la psychologie du comportement et d'Alexandre Goldenweiser en anthropologie. Cependant, c'est Edward Sapir qui confirma Leslie A. White dans sa vocation anthropologique.

Les travaux qu'il mena avec ses étudiants dans la réserve Seneca, autrefois étudiée par Morgan, l'amenèrent à s'écarter définitivement de l'école de Boas. Il succéda à Julian Stewart, fervent évolutionniste, à l'université du Michigan (1930) et fit du département d'anthropologie un centre de recherche de premier ordre. Il enseigna comme visiting professor à Chicago, à Yale, à Columbia, à Harvard et, en 1936, à l'Institut Yanjing de Pékin.

White a publié plusieurs études sur les Indiens des États-Unis : Indiens Acoma (1932), Pueblo de San Felipe (1932), Pueblo de San Domingo (1935), Pueblo de Santa Ana (1942). En 1949, il condense dans The Science of Culture l'essentiel de ses réflexions d'une dizaine d'années sur une science qu'il a créée, la culturologie ou science de la culture. En 1959, il publie un ouvrage monumental, en quatre volumes, The Evolution of Culture : the Development of the Civilization to the Fall of Rome, dans lequel il expose de façon magistrale ses idées en matière de comportement symbolique et d'évolution culturelle.

Pour White, tout comportement humain est comportement symbolique. Tout symbole est un phénomène social, dont le sens est fourni par le groupe d'individus qui l'utilise. Sans la capacité à symboliser, l'homme serait resté au niveau des anthropoïdes. Quant à l'histoire de l'humanité, qui, pour White, se confond avec l'histoire de la culture et donc de la fonction symbolique, elle est fondée sur la capacité que l'humanité a eue de contrôler la nature et sur l'usage qu'elle a fait, à travers le temps, de l'énergie ainsi libérée sous forme de technologie. Plus une culture est capable d'extraire de l'énergie de la nature, plus elle est évoluée. Toute culture qui pourra domestiquer plus d'énergie qu'une autre, du fait même de la maîtrise de ce surplus d'énergie aura une forme d'organisation sociale et une idéologie plus évoluées et donc supérieures. Dans cette optique, il n'y a en réalité qu'une seule culture évoluée, la culture occidentale, toutes les autres ne représentant que des stades divers sur un continuum allant de l'humanité préhistorique à la nôtre.

La conception du primat du comportement symbolique chez White a joué un grand rôle dans ce qu'il est convenu d'appeler la nouvelle anthropologie, ou anthropologie cognitive.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : assistant à l'U.E.R. des lettres et sciences humaines de l'université de Nice

Classification

Autres références

«  WHITE LESLIE ALVIN (1900-1975)  » est également traité dans :

ÉVOLUTIONNISME CULTUREL & SOCIAL

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 2 776 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les nouvelles orientations »  : […] En France, la sociologie durkheimienne ne répudiait certes pas l'idée que l'évolution des sociétés pourrait présenter des régularités et s'inscrire dans des catégories successives. Par exemple, le totémisme paraissait représenter la forme élémentaire d'où étaient issues les religions plus développées et par conséquent en fournir les principes originels. De même, Durkheim retraçait l'évolution mor […] Lire la suite

Pour citer l’article

Raymond ECHES, « WHITE LESLIE ALVIN - (1900-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/leslie-alvin-white/