TESSIN LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La famille suédoise des Tessin offre un cas d'exceptionnelle ascension sociale. Nicodème Ier Tessin (1615-1681) est un architecte, son fils Nicomède II (1654-1728) aussi et son petit-fils Charles-Gustave (1695-1770) devient un grand personnage, diplomate et ministre, tout en restant un amateur d'art fort éclairé.

Nicodème Ier est l'auteur de plusieurs palais pour la cour de Suède ; il élève, en 1653, celui de Riddarholmen et surtout, en 1662-1686, celui de Drottningholm. Sa manière s'inspire visiblement des exemples donnés en France par Le Vau ou François Mansart, en particulier dans la façon d'ordonner de gros pavillons qui articulent vigoureusement le corps des édifices.

Palais de Drottningholm

photographie : Palais de Drottningholm

photographie

Palais de Drottningholm, île de Lovön, lac Malären, à l'ouest de Stockholm. Architecte : Nicodème Ier Tessin. 

Crédits : Ken Welsh, Bridgeman Images

Afficher

Nicodème II est nettement plus imbu d'italianisme et semble avoir été spécialement sensible à l'influence de Bernin. C'est à lui qu'il revient de reconstruire le palais royal de Stockholm après l'incendie de 1697. La composition s'ordonne autour d'une très grande cour, pouvant servir au déploiement des fêtes et des défilés ; c'est là un trait que l'on rencontre fréquemment dans les palais que se font édifier les monarchies que l'on pourrait dire nouvelles dans l'Europe du Nord. L'usage d'une gigantesque colonnade destinée à scander la façade constitue une réminiscence manifeste de Bernin. Il est aussi l'auteur du palais Tessin à Stockholm (1703). Dans la grande galerie, décorée avec l'aide d'une équipe d'artistes français, il introduit le style « versaillais ».

Le rôle de Charles-Gustave comme collectionneur a été essentiel pour le patrimoine suédois. Connaissant bien la France, où il avait été ambassadeur, Tessin était lié avec beaucoup d'artistes parisiens, et des plus importants, comme Boucher. Si les musées de Stockholm sont si riches en tableaux et dessins français du xviiie siècle, c'est à Charles-Gustave Tessin qu'ils le doivent. Soucieux d'encourager la pratique des arts dans son pays même, Tessin est d'autre part le fondateur de l'Académie royale de dessin à Stockholm (1735).

—  Georges BRUNEL

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de lettres, conservateur des objets d'art des églises de la Ville de Paris

Classification

Autres références

«  TESSIN LES  » est également traité dans :

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « France »  : […] Quand on pense à cet aspect de théâtre populaire et religieux qu'a pris en effet le baroque dans diverses sociétés régionales, on se trouve conduit en France au problème qu'y pose la décoration des églises par des retables aux xvii e et xviii e siècles. Il fait mieux comprendre l'impossibilité de tout ramener au seul classicisme, car si celui-ci satisfait les doctes et l'élite sociale, le baroqu […] Lire la suite

Les derniers événements

Suisse. Lutte contre l’épidémie de Covid-19. 5-20 mars 2020

Le 5, une première personne meurt, à Lausanne (Vaud), des suites de la Covid-19. Le bilan humain s’établira à quatre cent trente-trois à la fin du mois. Le 13, le Conseil fédéral annonce la fermeture partielle de la frontière entre le Tessin et l’Italie, où l’épidémie est particulièrement […] Lire la suite

Suisse. Première déchéance de nationalité d’un binational. 11 septembre 2019

Le secrétariat d’État aux Migrations annonce le premier retrait de la nationalité suisse à un binational. Cette mesure vise un homme résidant dans le Tessin et possédant également un passeport turc, condamné en 2018 à une peine de prison pour avoir diffusé de la propagande islamiste et tenté […] Lire la suite

Suisse. Votation sur l’interdiction de dissimuler son visage dans l’espace public à Saint-Gall. 23 septembre 2018

Après le Tessin en septembre 2013, le canton de Saint-Gall approuve par votation, par 66,7 p. 100 des suffrages, la loi votée par le Grand Conseil en novembre 2018, qui interdit de dissimuler son visage dans l’espace public. Le taux de participation est de 35,8 p. 100. Arguant de l’absence d’intérêt public, le Conseil d’État était opposé au texte. […] Lire la suite

Suisse. Adoption d’initiatives en faveur de la transparence du financement de la politique. 4 mars 2018

et en particulier les dons reçus. Le Grand Conseil et le Conseil d’État (le Parlement et le gouvernement du canton) s’étaient prononcés contre cette proposition. Le taux de participation est de 49,1 p. 100. Le canton de Schwyz adopte une initiative similaire par 50,3 p. 100 des suffrages. Fribourg et Schwyz rejoignent ainsi les cantons de Genève, de Neuchâtel et du Tessin. Une votation fédérale est également prévue sur ce sujet. […] Lire la suite

Suisse. Avis du Conseil fédéral sur le port du voile intégral dans l’espace public. 20 décembre 2017

du voile intégral dans l’espace public, comme l’ont fait le Tessin et Saint-Gall. Le Conseil propose un contre-projet qui prévoit de punir la contrainte imposée à une femme de dissimuler son visage et d’interdire la dissimulation du visage dans les contacts avec les autorités fédérales. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges BRUNEL, « TESSIN LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-tessin/