PAUL LES (1915-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nombreux sont ceux qui ne connaissent le nom de Les Paul que par les célèbres modèles de guitare qu'il a créés, en particulier la « Log », une guitare électrique à corps entier, sans rosace, mise au point en 1940 et qui a totalement bouleversé l'usage de cet instrument ; des modèles dérivés (parmi lesquels la « Les Paul », en 1952) seront fabriqués par les firmes Gibson, Fender ou Bigsby. Mais son génie de l'invention (outre la conception de la guitare électrique dès sa prime adolescence, il a mis au point la technique du rerecording, le magnétophone multipistes et perfectionné le microphone) ne doit pas faire oublier son talent de guitariste, innovant et aventureux.

C'est que Les Paul ne se laisse pas facilement enfermer dans une catégorie. En fait, il en a été de sa carrière musicale comme de sa carrière d'inventeur : l'homme fut un fantasque touche-à-tout, un bricoleur enthousiaste et, par-dessus tout, ne se prit jamais au sérieux, plus proche de Géo Trouvetout que de Django Reinhardt, à qui le liaient une grande amitié et une mutuelle admiration.

Les Paul (de son vrai nom Lester William Polfuss) naît le 9 juin 1915 à Waukesha, dans le Wisconsin. Il enregistre abondamment dès le début des années 1930, en tant qu'accompagnateur de plusieurs artistes de blues (Georgia White, Casey Bill Weldon...), puis en jazz, à la tête de son Les Paul Trio, tout en gravant de nombreux disques de country music sous le pseudonyme de Rhubarb Red. En 1941, Les Paul gagne Hollywood, où il va être de plus en plus associé aux studios d'enregistrement. Ses pièces instrumentales Lover, Brazil, Nola, Josephine ou Tiger Rag attirent l'attention par leurs innovations techniques, stupéfiantes pour l'époque. Mais, déçu par les ventes de ses disques, Les Paul se tourne vers les variétés, en particulier après 1952 et son mariage avec la chanteuse et guitariste Colleen Summers, qui devient, pour la scène, Mary Ford. Le duo entame alors une carrière fructueuse, enregistrant plusieurs dizaines de titres qui présentent toujours au moins un solo fulgurant de guitare (dont une sélection figure dans l'album Les & Mary. The Very Best of Les Paul & Mary Ford). Les Paul meurt le 13 août 2009 à White Plains (État de New York).

L'influence de Les Paul a été énorme sur presque tous les guitaristes des années 1940 et 1950, de Chet Atkins (avec lequel il a enregistré l'album Chester and Lester, 1975) à B. B. King. Sa première œuvre, la plus proche du jazz et de la country, est intégralement rééditée sur le double album Les Paul. The Complete Decca Trios - Plus (1936-47).

—  Gérard HERZHAFT

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard HERZHAFT, « PAUL LES - (1915-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-paul/