NEUF SAINTS LES

La piété populaire éthiopienne a toujours marqué beaucoup d'attachement aux « neuf saints romains », auxquels on attribue la diffusion de la foi chrétienne dans le pays. Le nombre d'endroits qui portent leurs noms est incalculable. Ils s'appelaient Za-Mikael, Pantaleouom, Isaac, Afsé, Gouba, Alef, Mata, Liqanos et Sehma, et portèrent tous le titre d'Abba (Père). Ils sont considérés comme « romains » parce qu'ils venaient de l'Empire romain. On a beaucoup discuté sur leur origine exacte et sur leur appartenance religieuse. Leurs noms indiquent que ces moines vinrent de Syrie au vie siècle. Ils étaient monophysites, hérésie qui fut très répandue dans les milieux pieux et parfois incultes d'Orient. Ces neuf moines trouvèrent en Éthiopie un refuge, alors que leur secte était pourchassée dans l'Empire ; mais, s'ils contribuèrent à y répandre la doctrine monophysite, qui devint prépondérante dans l'Égypte voisine, ce fut d'une façon certainement plus populaire que théologique. La vénération que leur rend le peuple éthiopien vise bien moins leurs positions dogmatiques que leur rôle d'évangélisateurs du pays.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « NEUF SAINTS LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-neuf-saints/