LES LOIS DE LA PENSÉE (G. Boole)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mathématicien britannique Georges Boole (1815-1864) est le fondateur de la logique symbolique moderne. Autodidacte sans aucun titre universitaire, il soutient que la logique doit être rattachée aux mathématiques et non à la philosophie. En 1854, il publie l'exposé abouti de ses idées dans un traité dont le titre complet est significatif : Une exploration des lois de la pensée sur lesquelles sont fondées les théories mathématiques de la logique et des probabilités (An investigation into the Laws of thought, on which are Founded the Mathematical Theories of Logic and Probabilities). Il y réduit la logique à un calcul propositionnel, l'algèbre booléenne, dont les lois sont calquées sur celles de l'algèbre classique. Dans sa Préface, Boole précise qu'il veut « étudier les lois fondamentales des opérations de l'esprit, les exprimer dans le langage symbolique du calcul ; et sur cette base édifier la science de la logique... », en espérant en tirer « quelques informations sur la nature et la constitution de l'esprit humain ».

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « LES LOIS DE LA PENSÉE (G. Boole) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-lois-de-la-pensee/