LES CONTES DE LA LUNE VAGUE APRÈS LA PLUIE, film de Kenji Mizoguchi

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Contes de la lune vague après la pluie (Ugetsu monogatari) est « un des plus beaux films du monde », s'exclame Georges Sadoul dans les Lettres françaises en avril 1959, lors de sa tardive sortie parisienne. Le lion d'argent à Venise en 1953 (dans un festival sans lion d'or), confirmant le prix international obtenu en 1952 pour La Vie d'Oharu femme galante (Saikaku ichidai onna), et précédant un nouveau lion d'argent en 1954 pour L'Intendant Sansho (Sansho dayu), fait de Kenji Mizoguchi (1898-1956) la vedette incontestée d'un cinéma japonais que l'Europe découvre avec étonnement et beaucoup de retard. Il ne faudra pas longtemps pour que la critique apprenne à le distinguer de cinéastes tels Akira Kurosawa ou Teinosuke Kinugasa (palme d'or à Cannes en 1953 avec La Porte de l'enfer [Jigokumon]). Mizoguchi va devenir, pour la critique, un représentant de l'humanisme universel, apte à transcender les différences culturelles ; il revient à Jacques Rivette d'avoir discerné le premier sa singularité de réalisateur : « Ces films nous parlent un langage familier [...] le seul auquel doive prétendre un cinéaste : celui de la mise en scène » (Cahiers du cinéma, mars 1958) ; pour le comprendre, ajoute-t-il, inutile d'apprendre le japonais : il faut apprendre à « parler le Mizoguchi ».

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études, École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  LES CONTES DE LA LUNE VAGUE APRÈS LA PLUIE, Kenji Mizoguchi  » est également traité dans :

LES CONTES DE LA LUNE VAGUE APRÈS LA PLUIE (Kenji Mizoguchi), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

Plus encore que Rashomon, de Kurosawa Akira, lion d'or à Venise et oscar du meilleur film étranger en 1951, Les Contes de la lune vague après la pluie, de Mizoguchi Kenji (1898-1956), lion d'argent à Venise en 1953, marque enfin la reconnaissance pleine et entière du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-contes-de-la-lune-vague-apres-la-pluie-kenji-mizoguchi-en-bref/#i_37513

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques AUMONT, « LES CONTES DE LA LUNE VAGUE APRÈS LA PLUIE, film de Kenji Mizoguchi », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-contes-de-la-lune-vague-apres-la-pluie/