LES CHANTS DE MALDOROR, LautréamontFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un auteur sans image réclamant son « anéantissement complet » (Isidore Ducasse, alias le comte de Lautréamont, 1846-1870). Un livre sans auteur, une épopée sans héros assignable, deux noms (Lautréamont, Maldoror) que qualifient leur disparition protéiforme, leur richesse de calembours ou leur pouvoir mythique : Les Chants de Maldoror occupent dans l'histoire de la poésie, de la littérature et de la pensée une place radicalement singulière. La « lave noire » de ce livre saluée par Léon Bloy, le vertige qui saisit Blanchot à sa lecture ou le rêve inquiétant d'une « autre réalité » admiré par Le Clézio prennent sens – et ce depuis l'édition de 1869, jamais publiquement mise en vente – dans la résistance unique de cette œuvre à toute forme d'éclaircissement univoque. D'autant plus singuliers que composés, pour une part, d'emprunts immédiats ou obscurs à une bibliothèque entière d'autres livres, Les Chants de Maldoror paraissent offrir au lecteur une surface infinie, exigeant cependant une morale précise : « Toute l'eau de la mer ne suffirait pas à laver une tache de sang intellectuelle... »


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Pau et des pays de l'Adour, faculté de Bayonne

Classification


Autres références

«  LES CHANTS DE MALDOROR, Lautréamont  » est également traité dans :

LAUTRÉAMONT ISIDORE DUCASSE dit COMTE DE (1846-1870)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc STEINMETZ
  •  • 3 193 mots

Dans le chapitre « « Les Chants de Maldoror » »  : […] Les Chants de Maldoror obéissent à une structure à laquelle l'auteur s'est employé à rester fidèle, malgré l'évidente évolution dont témoigne leur contenu. La publication de 1868 (le seul premier Chant ) présentait, en effet, certaines parties dialoguées avec indications scéniques qui furent supprimées par la suite. Elles portent l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lautreamont/#i_25188

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XIXe s.

  • Écrit par 
  • Marie-Ève THÉRENTY
  •  • 7 787 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L’essor du lyrisme poétique  »  : […] La poésie connaît au xix e  siècle une paradoxale mutation. Dominante dans les belles-lettres au début du siècle, elle voit son champ se réduire à la poésie lyrique et délaisser les registres narratifs et épiques. Seul genre à perpétuer la domination du vers, elle connaît une invasion de la prose. Incapable de nourrir ceux qui lui vouent une dévo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xixe-s/#i_25188

Pour citer l’article

Pierre VILAR, « LES CHANTS DE MALDOROR, Lautréamont - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-chants-de-maldoror/