SPITZER LEO (1887-1960)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Vienne, cet Autrichien fut, comme Erich Auerbach, professeur à l'université de Marburg avant de s'exiler également à Istanbul puis aux États-Unis. Le livre qui permet le plus facile accès à son œuvre, en France, s'intitule Études de style (Gallimard, 1970) : c'est un recueil d'articles, pour la plupart traduits de l'anglais et de l'allemand, représentatifs de l'ensemble de ses recherches dans le domaine littéraire français. Leo Spitzer est considéré, à juste titre, comme un des fondateurs de la stylistique moderne. Mais quelle stylistique ?

Ce qu'il y a de plus profond chez Spitzer tient, d'une façon ou d'une autre, à la méthode du cercle herméneutique. Solidaire de la théorisation allemande du savoir qui, à travers Schleiermacher, Dilthey et Heidegger, construit la connaissance comme un acte, Spitzer développe une stylistique expérimentale et immanente. Son présupposé théorique est donc double : la littérarité d'une œuvre est entièrement et uniquement contenue dans les structures formelles, langagières, de cette œuvre ; la tâche du critique implique une activité de construction consubstantielle au déploiement essentiel de l'objet. La méthode consiste ainsi en une pratique. Face à un tout considéré comme un objet d'étude (en général le « corpus » d'un auteur), le critique s'imprègne sans relâche des textes jusqu'à ce qu'il soit frappé par une inflexion formelle qui émerge dans sa conscience réceptive. De près ou de loin, ce surgissement s'apparente à un écart par rapport à un usage commun du discours dans un contexte comparable. On établit ainsi un lien hypothétique entre ce fait et l'impression provisoire, esthético-idéologique, ressentie superficiellement à la lecture de l'œuvre. On recommence alors la lecture en repérant la totalité des détails langagiers correspondant à la première occurrence du déclic produit, et cette fois systématiquement. On procède ensuite à une contre-épreuve : on repart de l'appréhension impressive large et on vérifie qu'au fur et à mesure de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : agrégé de lettres, docteur de troisième cycle, docteur ès lettres, professeur des Universités, université de Paris-IV-Sorbonne, directeur de l'Institut de langue française

Classification


Autres références

«  SPITZER LEO (1887-1960)  » est également traité dans :

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 910 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Stylistique et tropologie »  : […] Apparue au xix e  siècle, la stylistique s'est opposée à la rhétorique comme une discipline historique à une théorie générale. Stylistique de la parole plutôt que de la langue, elle a occupé le vide laissé par la rhétorique et la poétique. Parallèlement, la stylistique d'inspiration phénoménologique de Leo Spitzer remontait des faits de style à la compréhension d'une conscience. Très tôt, avant l […] Lire la suite

STYLE

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 5 646 mots

Dans le chapitre « Le discours de la stylistique »  : […] On ne tentera pas d'esquisser l'histoire de la stylistique. D'autant que généralement elle ne porte que sur le style de la langue ou du discours littéraire et non sur l'ensemble des arts. C'est la limite qu'elle s'imposait déjà sous son ancien nom de rhétorique. Car la rhétorique est une technique du langage considéré comme un art. Elle est à la fois descriptive et normative : grammaire de l'exp […] Lire la suite

STYLISTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges MOLINIÉ
  •  • 6 184 mots

Dans le chapitre « Stylistique et critique littéraire »  : […] Voilà comment s'est dessinée la rencontre entre la stylistique et l'histoire littéraire ou la critique. Le jugement sur la qualité d'une œuvre littéraire s'appuie effectivement, entre autres, sur des évaluations d'ordre stylistique. La stylistique est alors considérée comme ancillaire à l'égard d'une discipline directrice, à titre d'adjuvant parmi d'autres : c'est la démarche de Frédéric Deloffre […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges MOLINIÉ, « SPITZER LEO - (1887-1960) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-spitzer/