LE SACRIFICE, film de Andreï Tarkovski

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils et petit-fils de poètes, Andreï Tarkovski (1932-1986) opte pour le cinéma, après avoir envisagé la musique et la peinture. Il suit le cursus de la grande école de cinéma de Moscou, le V.G.I.K., mais se révèle vite un produit atypique de son enseignement ; son premier film, L'Enfance d'Ivan (Ivanovo dietsvo, 1962), est encore assez traditionnel, mais dès Andreï Roublev (Andréj Rublëv, 1966), il devient un créateur extrêmement original, davantage inspiré par la tradition picturale chrétienne (orthodoxe), la musique sacrée et la poésie que par l'héritage du cinéma soviétique. Les responsables du cinéma officiel critiqueront ce parti pris élitiste et mystique, et il ne pourra réaliser au total que huit films. À partir de 1980, il quitte son pays ; Nostalghia (Nostal'gija, 1983) est tourné en Italie, Le Sacrifice (Offret) – son dernier film – en Suède ; ils restent aussi profondément russes que les autres.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études, École des hautes études en sciences sociales

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

États-Unis – Irak. Publication du rapport Baker-Hamilton et exécution de Saddam Hussein. 5-31 décembre 2006

d'avoir commis des attentats. Le 26, la cour d'appel de Bagdad confirme la sentence du Haut Tribunal pénal, rendue en novembre, qui condamnait à mort Saddam Hussein pour avoir fait massacrer, en 1982, cent quarante-huit habitants chiites du village de Doujaïl. « Je m'offre au sacrifice. Si Dieu le tout-puissant […] Lire la suite

Irak. Libération de Florence Aubenas et poursuite des violences. 8-28 juin 2005

, il réaffirme que ce « sacrifice [...] est vital pour la sécurité future des États-Unis » et que la publication d'un calendrier de retrait des troupes américaines ne ferait qu'encourager les insurgés. […] Lire la suite

Russie. Prise d'otages par un commando tchétchène à Moscou. 23-31 octobre 2002

« le terrorisme » et nie tout lien avec la prise d'otages de Moscou, mais déclare qu'il se sent « responsable [...] pour ceux qui, par désespoir, ont été jusqu'au sacrifice ». Le 27, les autorités font état d'un bilan de 117 morts parmi les otages, dont 2 seulement auraient été tués par balles. La nature […] Lire la suite

États-Unis – Vietnam. Visite du président Bill Clinton au Vietnam. 16-19 novembre 2000

devant des étudiants de l'université de Hanoi un discours retransmis à la télévision, fait sans précédent pour un dirigeant étranger. Il appelle à la réconciliation entre les deux pays, en rendant hommage à « l'incroyable sacrifice des Vietnamiens des deux bords morts dans le conflit […] Lire la suite

Israël – Libye. Échec d'une visite de pèlerins libyens. 31 mai - 1er juin 1993

Le 31, un groupe de cent quatre-vingt-douze pèlerins libyens se rend à la mosquée al-Aqsa de Jérusalem, troisième Lieu saint de l'islam, à l'occasion de la fête du Sacrifice. Dénoncée par les Palestiniens, l'opération, qui a été décidée en accord avec les États-Unis, est présentée […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques AUMONT, « LE SACRIFICE, film de Andreï Tarkovski », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sacrifice/