LE ROMAN EXPÉRIMENTAL, Émile ZolaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Transporter dans le domaine des lettres la rigide méthode du savant »

Le Roman expérimental se situe au point culminant du mouvement naturaliste : après les fondations et les premiers essais de théorisation, avant les révisions des dernières années. Les grandes thèses – rejet de l'illusion idéaliste et des artifices romantiques, retrait du romancier derrière les faits objectivement observés et restitués, dévoilement des déterminismes sociaux (milieu, hérédité)... – y sont reprises et développées, avec cette fois la caution de la science, en l'occurrence la biologie, chargée de fournir à l'écrivain son modèle d'expérimentation.

L'ouvrage n'est pas sans faiblesses. Il souffre d'abord, formellement, de lourdeurs et de répétitions, qui tiennent au contexte de sa rédaction : écrits au coup par coup, sans projet d'ensemble, en réponse aux attaques qui se multipliaient dans la presse, ces articles sont avant tout des textes de combat. Plus profondément, c'est le contenu du propos lui-même qui laisse perplexe : un positivisme scientiste qui peut sembler bien naïf et bien dogmatique. Zola lui-même reconnaissait en 1893 : « Nous n'avons juré que par la science, qui nous enveloppait de toutes parts, nous avons vécu d'elle, en respirant l'air de l'époque. À cette heure, je puis même confesser que, personnellement, j'ai été un sectaire, en essayant de transporter dans le domaine des lettres la rigide méthode du savant. »

Pourtant, les nuances et les précisions ne sont pas absentes, même si le ton polémique général tend à les dissimuler. Loin d'être un témoin scrupuleux mais passif, l'écrivain agit pleinement sur la matière qu'il saisit : « pour montrer le mécanisme des faits, il faut que nous produisions et que nous dirigions les phénomènes ». « L'expression personnelle », qui s'oppose à la rhétorique romantique, consiste précisément à exprimer « avec originalité la nature, en la faisant vivre de sa vie propre ». La réponse aux accusations d'obscénité vient d'ailleurs rappeler que le combat natu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  LE ROMAN EXPÉRIMENTAL, Émile Zola  » est également traité dans :

DESCRIPTION, notion de

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 987 mots

La description permet de donner à voir en imagination, grâce au langage. Elle constitue une pause, un contretemps dans le flux du récit. Sa finalité représentative semble ainsi l'opposer aux visées narratives de ce dernier. Toutefois, cette distinction théorique est plus complexe dans la pratique, où il s'avère parfois malaisé de distinguer récit et description. C'est pourquoi, selon Gérard Genet […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Guy BELZANE, « LE ROMAN EXPÉRIMENTAL, Émile Zola - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-roman-experimental/