LE MARIAGE DE MARIA BRAUN, film de Rainer Werner Fassbinder

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La carrière de Rainer Werner Fassbinder (1945-1982) a été aussi productive que fulgurante. De 1965 à sa mort brutale, à l'âge de trente-sept ans, il réalise plus de quarante films dont certains sont très longs (les treize épisodes de Berlin Alexanderplatz réalisés en 1980, pour la télévision, d'après le roman d'Alfred Döblin). Il a, de plus, écrit et mis en scène des pièces de théâtre. Sa fécondité artistique est donc exceptionnelle, d'autant que toutes ses œuvres restent attachantes et toujours passionnantes. Il débute en 1965 par des courts-métrages – Le Clochard (Der Stadtstreicher) et Le Petit Chaos (Das Kleine Chaos, 1966) – avant de rejoindre la troupe de l'Action Theater de Munich où il rencontre Irm Hermann, Hanna Schygulla, Peer Raben et Kurt Raab. Ses premiers longs-métrages datent de 1969 : L'amour est plus froid que la mort (Liebe ist kälter als der Tod) et Les Dieux de la peste (Götter der Pest) sont des variations sur le film « noir », Katzelmacher aborde le comportement petit-bourgeois face à l'immigré. L'année suivante, il tourne sept films pour le cinéma et la télévision. Il travaille très vite, avec des budgets réduits, à l'exemple de Jean-Luc Godard qui est son modèle principal. À partir de 1977, ses budgets sont plus importants. Ses films des années 1970 le font connaître à l'étranger : Le Marchand des quatre saisons (Der Händler der vier Jahreszeiten, 1971), Tous les autres s'appellent Ali (Angst essen Seele auf, 1973) où il décrit les amours scandaleuses entre une femme allemande d'un certain âge et un jeune Turc sur fond de racisme ordinaire de l'Allemagne de Willy Brandt. Le Mariage de Maria Braun (Die Ehe Der Maria Braun) est un film clé, et une synthèse de ses films de ces années-là. Il s'inscrit dans la série que Fassbinder consacre à l'histoire de l'Allemagne avec Lili Marleen (1980), Lola, une femme allemande (Lola, 1981) et Le Secret de Véronika Voss (Die Sehnsucht der Veronika Voss, 1982). Hanna Schygulla obtient alors le prix d'i [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer l’article

Michel MARIE, « LE MARIAGE DE MARIA BRAUN, film de Rainer Werner Fassbinder », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mariage-de-maria-braun/