LE GRAND PASSAGE (C. McCarthy)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cormac McCarthy porte le prénom d'un roi d'Irlande, pays d'où ses ancêtres sont originaires. Il est né, en 1933, à Providence, en Nouvelle-Angleterre, mais son père étant allé travailler comme conseiller juridique pour la Tennessee Valley Authority (qui construisait à l'époque les grands barrages), il a grandi, à partir de quatre ans, à Knoxville, dans le sud montagneux des Appalaches – le monde de Thomas Wolfe, de James Agee. Ses premiers romans sont écrits dans la veine du « gothique provincial » sudiste – avec des échos de William Faulkner, de Flannery O'Connor –, mais relus à la lumière blafarde et désenchantée de Samuel Beckett. En 1976, il abandonne le Sud, pour aller s'installer dans le paysage désertique d'El Paso (Texas), sur le Rio Grande, à la frontière du Mexique. Suttree (1979), son adieu au vieux Sud, est un des grands livres américains de la seconde moitié du xxe siècle. Il narre la longue dérive d'un aristocrate « zonant » parmi « les voleurs, les mécréants et les gueux » dans les bas quartiers le long du fleuve Tennessee. C'est un retable baroque, où s'exhibent obscènement les corps disloqués ou en décomposition ; quelque chose entre Céline et Claude Simon, mais qui convoque aussi les ombres « celtes » de Malcolm Lowry et de Dylan Thomas. On y entend grincer dans la brume l'essieu de la charrette des morts ; le vent d'automne souffle dans les branches décharnées. On est ici dans l'après-Faulkner, un Faulkner posthume : les voix du passé chuchotent encore, mais ne vous disent plus rien ; il n'y a plus que des âmes mortes. Au dernier chapitre, laissant le passé derrière lui, Suttree prend la route de l'Ouest.

Le premier « western » qu'écrivit Cormac McCarthy à El Paso fut Méridien de sang – un western historique racontant la geste cruelle d'une bande de chasseurs de scalps, des Américains engagés dans les années 1840 par le gouvernement mexicain pour mettre fin aux rai [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : professeur de littérature américaine à l'université de Paris-IV-Sorbonne et à l'École normale supérieure

Classification

Pour citer l’article

Pierre-Yves PÉTILLON, « LE GRAND PASSAGE (C. McCarthy) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-grand-passage/