WOLFE THOMAS (1900-1938)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La liste des œuvres complètes de Thomas Wolfe n'est pas très longue ; elle comprend quatre romans, deux recueils de nouvelles et quelques essais. Il a pourtant donné à la littérature américaine une de ses plus vastes autobiographies.

Né dans le Sud, fils d'un tailleur de pierre aux idées excentriques et idéalistes et d'une mère âpre au gain, puritaine, qui tenait une pension de famille, Wolfe s'est fortement inspiré dans son œuvre romanesque assez tourmentée, en tout cas incomprise, de son enfance. Après des études à l'université de Caroline du Nord, il entre à Harvard pour y étudier la composition dramatique. Trois pièces de théâtre jouées avec succès par les étudiants déterminent sa vocation d'écrivain. Après un séjour en Europe, il enseigne la littérature anglaise à l'université de New York, de 1924 à 1930, tout en continuant à écrire fiévreusement des pièces de théâtre. Son premier roman, Aux sources du fleuve, (Look Homeward Angel, 1929), chronique largement autobiographique, fera scandale dans sa ville natale : publié à la veille du krach de 1929 et de la grande crise économique, il raconte l'histoire d'une enfance révoltée et pleine d'amertume dans une petite ville du Sud. Fortement attaqué et fortement défendu, ce roman révèle les qualités d'humour et de poésie, la prose lyrique et l'intensité des sentiments dont Wolfe est capable.

Son roman et l'attribution d'une bourse de la fondation Guggenheim lui permettent d'abandonner l'enseignement en 1930 pour se consacrer entièrement à la littérature. Il repart en Europe pour y voyager et aussi pour écrire. Après six ans d'un travail intense, il décide de laisser son éditeur et ami Maxwell Perkins publier son second roman, dont il a repris plusieurs fois le manuscrit et qu'il n'estime pourtant pas encore définitif : Au fil du temps (Of Time and the River, 1935), qui est en quelque sorte la suite de Aux sources du fleuve, décrit notamment sa vie à Harvard, sa solitude, ses années de gêne dans un milieu plus aisé et plus cultivé que lui.

En 1936, Thomas Wolfe publie L'Histoire d'un roman (The Story of a Novel), à la f [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  WOLFE THOMAS (1900-1938)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 198 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Écrire après Faulkner »  : […] La présence de Faulkner constitua pour les autres écrivains un problème que Flannery O'Connor devait un jour résumer avec son humour habituel : « Personne n'a envie de s'aventurer avec son petit chariot couvert et sa pauvre mule sur la voie ferrée où le Dixie Limited déboule à grand fracas. » C'est moins vrai pour des écrivains qui sont presque de la même génération, comme Robert Penn Warren ou T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_2825

Pour citer l’article

Marc BLOCH, « WOLFE THOMAS - (1900-1938) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-wolfe/