THOMAS DYLAN (1914-1953)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le plus déroutant des poètes anglais de l'entre-deux-guerres, Dylan Thomas, déploie en d'étranges images et masque tout à la fois derrière des jeux de mots une angoisse du temps qui trouve son champ d'élection dans les thèmes conjugués de la naissance, de la sexualité et de la mort.

Dylan Thomas

Dylan Thomas

Photographie

Le poète et auteur dramatique gallois Dylan Thomas (1914-1953). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Un poète précoce

Dylan Marlais Thomas, né à Swansea (pays de Galles), mort à New York, fut un écrivain précoce mais ne connut qu'une assez brève carrière. Au cours de ses études (1925-1931) au lycée de sa ville natale – où son père enseignait l'anglais –, il compose déjà d'habiles poèmes. Certains d'entre eux (et ce sera aussi le cas pour quelques autres jusqu'en 1934) sont écrits en collaboration, notamment avec Daniel Jones, les deux « mystificateurs » composant alternativement vers pairs et impairs. La période suivante, qui le voit travailler pour le South Wales Daily Post et tenir des rôles au Swansea Little Theatre, est riche en activité poétique : après quelques pièces qui paraissent dans le New English Weekly et le Sunday Referee, elle culmine avec la publication en décembre 1934 du recueil Eighteen Poems. En 1936, année de l'exposition surréaliste de Londres, à laquelle il participe, Thomas fait paraître la nouvelle série des Twenty-Five Poems. Marié en 1937 à Caitlin MacNamara, dont il aura trois enfants, il donne à la veille de la guerre (août 1939) La Carte du Tendre (The Map of Love), qui comprend une quinzaine de poèmes et sept petites œuvres en prose (dont celle à laquelle le volume doit son titre), et, en avril 1940, Portrait de l'artiste en jeune chien (Portrait of the Artist as a Young Dog), dans lequel il évoque des souvenirs marquants de son enfance. Réformé, il écrit de 1940 à 1944 plusieurs scénarios de films documentaires, et apporte de 1945 à 1950 sa collaboration à la B.B.C. Après la publication, en 1946, du recueil de poèmes Morts et entrées (Deaths and Entrances), il s'oriente davantage vers la prose et la production d'œuvres dramatiques : scénario d'un long métrage, Le Docteur et les démons (The Doctor and the Devils, 1953), et pièce « vocale », le célèbre Au b [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégé d'anglais, docteur ès lettres, professeur à l'université de Paris-Sorbonne

Classification


Autres références

«  THOMAS DYLAN (1914-1953)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Persistance de la mémoire »  : […] Il n'est pas sûr pourtant que, parallèlement à cet appauvrissement du centre dont William Butler Yeats diagnostiquait l'effondrement dès 1921 dans The Second Coming , ne se soient pas préservées les sources et ressources d'un renouvellement. Sur le modèle de la renaissance irlandaise conçue par Yeats et Lady Gregory s'est en effet développée au co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-litterature/#i_48573

Pour citer l’article

André TELLIER, « THOMAS DYLAN - (1914-1953) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dylan-thomas/