LE DÉCLIN DE L'OCCIDENT, Oswald SpenglerFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une politique opportuniste de la décadence

Souvent critiqué pour ses approximations, ses informations parcellaires et des comparaisons fragilisées par le recours systématique et contestable à la méthode analogique, Le Déclin reste une synthèse impressionnante qui étonne autant par la force de son argument déterministe, administré au moyen d'une référence biologique constante, que par la pertinence, saluée par Adorno, de ses analyses critiques de la civilisation et la dimension tragiquement prophétique de ses conclusions. Partagée par Mosca, Weber, Pareto et Michels, l'analyse spenglérienne des effets de la montée du rationalisme contient des éléments originaux qui la distinguent des auteurs des « idées de 1914 » (T. Mann, M. Scheler, W. Sombart), opposant la culture allemande à la dépravation des autres civilisations européennes. En effet, l'option nationaliste adoptée ici consiste non pas à croire en une résurgence possible des valeurs anciennes, mais à transcender l'opposition classique des deux concepts en incitant le peuple à s'approprier le rationalisme pervers de la modernité et à l'instrumentaliser froidement pour servir la volonté de puissance et les fins de l'imperium germanicum. L'optimisme final qu'autorise, selon l'auteur, cette promesse d'hégémonie, également défendue dans un article intitulé Pessimisme ? (1921), s'appuie néanmoins sur un « conservatisme révolutionnaire » qui, fondé sur le culte d'un « César flamboyant », la haine du capitalisme, l'éloge de la force et du conflit, l'impératif autarcique voire l'encouragement au racisme culturel, a inscrit ce promoteur d'un régime autoritaire sinon totalitaire au rang des penseurs antihumanistes et antidémocratiques.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification


Autres références

«  LE DÉCLIN DE L'OCCIDENT, Oswald Spengler  » est également traité dans :

FAUST

  • Écrit par 
  • André DABEZIES
  •  • 3 906 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'« homme faustien » »  : […] À la fin de 1918 paraît à Munich un ouvrage imposant de philosophie de l'histoire, Le Déclin de l'Occident d'Oswald Spengler. L'« homme faustien » y est présenté comme le type constant de l'homme occidental depuis le Moyen Âge. Sa force et sa grandeur lui viennent de sa passion de l'espace infini et de sa volonté de puissance. Plus nietzschéen que goethéen, il ne connaît ni pacte ni Marguerite, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faust/#i_32267

SPENGLER OSWALD (1880-1936)

  • Écrit par 
  • Alain PONS
  •  • 1 489 mots

La Première Guerre mondiale n'était pas encore terminée qu'un auteur allemand inconnu, Oswald Spengler , diagnostiquait, dans un livre retentissant, le « déclin de l'Occident », et prophétisait les ultimes étapes de cette décadence. L'ouvrage, massif et désordonné, à l'obscurité trouée d'éclats fulgurants, rassemblait dans une synthèse violente quelques-uns des principaux thèmes de la pensée allem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oswald-spengler/#i_32267

TOYNBEE ARNOLD JOSEPH (1889-1975)

  • Écrit par 
  • Alain PONS
  •  • 1 614 mots

Dans le chapitre « Les civilisations et leur genèse »  : […] Helléniste de formation, Toynbee fut frappé, pendant la guerre de 1914-1918, par le parallélisme étroit qui pouvait être établi entre la crise qui secouait l'Europe et la guerre du Péloponnèse décrite par Thucydide. Cette constatation lui fit entrevoir, comme il le raconte lui-même, que toutes les civilisations sont « philosophiquement contemporaines » et que leur étude comparée doit permettre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnold-joseph-toynbee/#i_32267

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « LE DÉCLIN DE L'OCCIDENT, Oswald Spengler - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-declin-de-l-occident/