LA VIE DERRIÈRE SOI (A. Compagnon)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un des enjeux de la littérature, mais aussi une de ses limites, est de dire la mort, le chagrin, le deuil. Avec La Vie derrière soi. Fins de la littérature (éditions des Équateurs, 2021), Antoine Compagnon aborde à la fois la manière dont la littérature peut dire la mort, le problème du deuil de la littérature et plus largement les relations entre le vieillissement, l’écriture et la mort.

Antoine Compagnon

Photographie : Antoine Compagnon

De Montaigne à Proust, en passant par l'« antimoderne » Baudelaire, Antoine Compagnon redéfinit la notion d'histoire littéraire. 

Crédits : Ulf Andersen/ Getty

Afficher

Spécialiste de Marcel Proust, Antoine Compagnon a achevé sa carrière universitaire comme professeur au Collège de France, après avoir été professeur de littérature française à la Sorbonne. Il est l’auteur de nombreux essais qui ont fait date, à la charnière de la poétique et de l’histoire littéraire, dont Le Démon de la théorie (1998) et Les Antimodernes. De Joseph de Maistre à Roland Barthes (2005). Il est également parvenu à traverser le mur invisible qui sépare généralement l’institution universitaire du grand public en faisant de son ouvrage Un éavec Montaigne (2013) un best-seller inattendu.

La critique valorise volontiers l’image du jeune prodige, d’Arthur Rimbaud à Raymond Radiguet, survenant telle une météorite dans le paysage littéraire. Longtemps, la figure du vieil écrivain n’a guère intéressé, alors même qu’il existe toute une bibliographie, d’origine plutôt étrangère d’ailleurs, sur les fins de carrières d’artistes. Mais on constate un changement de tendance auquel participent l’essai de Compagnon, l’ouvrage de Marie-Odile André, Pour une sociopoétique du vieillissement littéraire (2015), et aussi le livre de Laure Adler, La Voyageuse de nuit (2020) qui invitent finalement, au-delà des écrivains, à ne plus frapper d’invisibilité les quinze millions de personnes en France qui ont plus de soixante ans.

L’essai d’Antoine Compagnon est découpé en treize chapitres enlevés, treize leçons dont les titres sont pour la plupart empruntés à des écrivains artistes âgés ou malades : « L’aile du Non-Écrire », « Si la main me voulait obéir… », « Brûlez L’Énéide ! »… Il est illustré d’un cahier de reproductions d’œuvres tardives ou prétendument telles : L’Hiver de Nicolas Poussin, le portrait d’Homère par Rembrandt, l’Angelus Novus de Paul Klee… Quant au titre de l’essai, La Vie derrière soi, il ne marque pas seulement le retournement d’un titre d’Émile Ajar (La Vie devant soi), mais fait aussi écho à une déclaration de J.M.G. Le Clézio : « Être jeune, c’est un peu répugnant… J’aimerais avoir quatre-vingts ans. Avoir toute la vie derrière soi : là, on est vraiment libre… »

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

27-28 août 2015 France. Divergence sur les 35 heures au sein du gouvernement.

Tout cela est désormais derrière nous. » Le 28, le Premier ministre Manuel Valls déclare qu’« il n’y a pas de remise en cause du temps légal de travail » et déplore « les petites phrases [qui] font mal à la vie publique ».  […] Lire la suite

4-26 avril 2002 France. La gauche éliminée du second tour de l'élection présidentielle

Ils traduisent un bouleversement de la vie politique française, ordonnée depuis les années 1970 autour du duel droite-gauche au second tour de la présidentielle. Avec 16,86 p. 100 des voix, le candidat du Front national, Jean-Marie Le Pen, arrive en deuxième position derrière le président sortant, Jacques Chirac, qui recueille 19,88 p. 100 des suffrages. […] Lire la suite

1er décembre 1998 France. Annonce de la fusion entre Rhône-Poulenc et Hoechst

Le 1er, le groupe français Rhône-Poulenc et le groupe allemand Hoechst annoncent leur intention de fusionner leurs activités dans le domaine des sciences de la vie – pharmacie et agrochimie – au sein d'une société commune nommée Aventis et contrôlée à part égale par ses deux créateurs. Aventis, qui réalisera 114 milliards de francs de chiffre d'affaires, occupera le deuxième rang mondial du secteur, derrière le suisse Novartis. […] Lire la suite

7-27 février 1997 France. Mobilisation contre le projet de loi sur l'immigration

Le 22, cent mille personnes manifestent à Paris, derrière les signataires de l'appel à la désobéissance, contre le projet de loi Debré et contre la propagation des thèses du Front national. Des défilés ont également lieu dans les grandes villes de province. Se plaçant quelque peu en retrait du mouvement de désobéissance, qu'il déclare soutenir à titre personnel mais pas en tant que dirigeant politique, le premier secrétaire du Parti socialiste, Lionel Jospin, choisit de manifester à Toulouse. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Ève THÉRENTY, « LA VIE DERRIÈRE SOI (A. Compagnon) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-derriere-soi/