LA SALLE ROBERT CAVELIER DE (1643-1687)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Explorateur français. Né à Rouen dans une famille de riches négociants, Robert Cavelier de La Salle se destine d'abord à l'Église et entre chez les Jésuites (1658-1667). Renonçant à recevoir les ordres majeurs, il abandonne l'état ecclésiastique et part pour le Canada où il obtient, en 1667, une concession à La Chine, en amont de Montréal. Il apprend les langues indiennes et, à partir de 1668, se consacre à l'exploration de la région des Grands Lacs, tout en se livrant au commerce des fourrures. Protégé du gouverneur Frontenac à qui il sert d'ingénieur militaire dans la construction de fortins (fort Frontenac au nord du lac Ontario, fort Conti près des chutes du Niagara), il est anobli par le roi en 1675 et reçoit, en 1678, la permission d'explorer les territoires situés à l'ouest de la Nouvelle-France. Il élargit alors le champ de ses activités en direction du bassin du Mississippi : son but est de compléter l'exploration du grand fleuve que Marquette et Joliet avaient reconnu en partie en 1673. Surmontant de terribles difficultés (il doit lutter contre la malveillance des Jésuites, le manque de fonds, l'indiscipline de ses hommes et l'hostilité des Iroquois), il embarque sur des canots d'écorce, avec une quarantaine d'hommes, Français et Indiens, descend l'Illinois, puis le Mississippi jusqu'au golfe du Mexique où il prend possession, au nom du roi, des territoires découverts : il les baptise Louisiane, en l'honneur de Louis XIV (9 avril 1682).

Le nouveau gouverneur du Canada, La Barre, lui contestant la réalité de ses découvertes, il se rend en France, plaide sa cause avec succès et obtient l'envoi de quelque quatre cents soldats et colons en Louisiane (1684). Mais, trompé par l'uniformité d'une côte marécageuse et lagunaire, il s'avère incapable de retrouver le delta du Mississippi et débarque cent lieues trop à l'ouest, dans la baie de Matagorda, le 4 février 1685. Pendant deux ans, il tente, en vain, de retrouver le fleuve, tandis que ses compagnons sont décimés par la maladie et les attaques des Indiens. En désespoir de cause, il décide de remonter vers le nord pour chercher du secours auprès des Illinois. Parti le 12 janvier 1687, il est assassiné le 19 mars par quelques-uns de ses hommes que sa dureté dans le service exaspérait.

Mort de Cavelier de La Salle

Mort de Cavelier de La Salle

photographie

Le Français Robert Cavelier de La Salle (1643-1687), explorateur de l'Amérique du Nord, fut assassiné par quelques-uns de ses hommes, lors d'une expédition, près de la rivière Trinity, dans l'actuel Texas. 

Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

Afficher

—  Jean-Marcel CHAMPION

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LA SALLE ROBERT CAVELIER DE (1643-1687)  » est également traité dans :

FONDATION DE LA LOUISIANE

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

Le 9 avril 1682, Robert Cavelier de La Salle (1643-1687) arrive en vue du golfe du Mexique et prend possession, au nom de Louis XIV, du territoire situé entre le Mississippi et les montagnes Rocheuses, baptisé Louisiane en l'honneur du roi de France. Cette fondation est l'aboutissement d'un processus qui a vu les Français chercher, depuis le milieu du siècle précédent, un passage vers l'ouest : ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-la-louisiane/#i_23500

FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 16 589 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Colbert et le domaine colonial »  : […] Ce n'est qu'avec Colbert qu'on peut parler sinon d'un empire, tout au moins d'un véritable domaine colonial français. Administrativement, Colbert réalise la fusion des affaires maritimes et des entreprises coloniales. Cependant, le domaine colonial ne présentera jamais une véritable unité administrative. La colonisation apparaît comme une des conditions de la prospérité économique de la France. Dè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-colonial-francais/#i_23500

LOUISIANE

  • Écrit par 
  • André KASPI, 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 981 mots
  •  • 4 médias

Les explorateurs français, et notamment Cavelier de La Salle, qui voulaient honorer leur roi Louis XIV appelèrent Louisiane la région qu'ils découvrirent en remontant le Mississippi. C'est alors un vaste territoire qui comprend toute la vallée du Mississippi et s'étend vers l'ouest jusqu'aux montagnes Rocheuses ; il faudra plus d'un siècle pour en connaître les limites et les ressources. En 1763, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louisiane/#i_23500

MISSISSIPPI ET MISSOURI, fleuves

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 1 855 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Mississippi inférieur »  : […] Par la suite, le débit n'augmente plus que de moitié, en raison du faible développement des affluents de rive gauche et du médiocre débit des tributaires de rive droite : Arkansas, 1 400 m 3 /s, Red River, 1 000 m 3 /s. Les caractères du régime sont désormais fixés. Le maximum d'écoulement correspond à celui des pluies de fin de saison froide, légè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mississippi-et-missouri-fleuves/#i_23500

Pour citer l’article

Jean-Marcel CHAMPION, « LA SALLE ROBERT CAVELIER DE - (1643-1687) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-salle-robert-cavelier-de/