LA DESCENDANCE DE L'HOMME ET LA SÉLECTION SEXUELLE, Charles Darwin

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les deux objectifs de La Descendance

L’ouvrage poursuit un double objectif : explorer la question de l’origine des humains, mais aussi la sélection dans ses rapports au sexe.

La première partie de l’ouvrage établit que l’être humain ne forme pas un règne à part. Darwin prend parti pour le naturaliste suédois Carl von Linné qui a fait de l’homme (Homo sapiens) une espèce de l’ordre des Primates, contre certains de ses contemporains qui tendaient à le ranger dans un ordre distinct, celui des « Bimanes », séparé de tous les autres singes renvoyés à l’ordre des « Quadrumanes ». Darwin soutient que les humains sont en continuité avec les espèces animales : pour leur sens esthétique, pour les facultés morales et même pour leurs capacités langagières. La religion elle-même est traitée comme une chose naturelle : on la trouve peut-être en germe, note Darwin, dans le fait qu’un chien regarde son maître comme il regarderait un dieu.

La seconde partie est consacrée à exposer dans le détail les principes de la sélection sexuelle. Cet élément était déjà présent dans L’Origine des espèces, abordé brièvement dans le chapitre consacré à l’exposé de la sélection naturelle. Il joue dans La Descendance un rôle complémentaire de la sélection naturelle. Darwin expose les différents aspects de cette sélection sexuelle : d’une part, « la loi du combat (law of battle) », par laquelle les mâles s’opposent entre eux pour la possession des femelles ; d’autre part, le « choix exercé par la femelle (female choice) », par lequel celle-ci donne sa préférence à tel mâle plutôt qu’à tel autre. Darwin fait l’inventaire des phénomènes liés à la sélection sexuelle dans tout le règne animal : développement de défenses (bois, canines protrusives, etc.) et d’ornements (chants, plumages, etc.). L’objectif est de montrer, dans la troisième partie de cet ouvrage, comment la sélection sexuelle a pu façonner les différentes « races » humaines, via les choix de partenaires et l’application de critères esthétiques et de normes de beauté.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LA DESCENDANCE DE L'HOMME ET LA SÉLECTION SEXUELLE, Charles Darwin  » est également traité dans :

DARWIN CHARLES ROBERT (1809-1882)

  • Écrit par 
  • Charles BOCQUET, 
  • Universalis
  •  • 3 130 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « L'Origine des espèces » »  : […] En septembre 1858, Darwin reprit, en l'abrégeant considérablement, l'œuvre capitale qu'il avait commencée. L'Origine des espèces parut le 24 novembre 1859 ; Darwin y expose dans le détail sa théorie de la sélection naturelle et traite de l'évidence du fait d'évolution. La première édition, tirée à 1 250 exemplaires, fut épuisée le jour même de sa parution ; 60 000 exemplaires, en avaient été vend […] Lire la suite

Pour citer l’article

Thierry HOQUET, « LA DESCENDANCE DE L'HOMME ET LA SÉLECTION SEXUELLE, Charles Darwin », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/la-descendance-de-l-homme-et-la-selection-sexuelle/