Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

L'IMAGE DE L'ARTISTE. LÉGENDE, MYTHE ET MAGIE, Ernst Kris et Otto Kurz Fiche de lecture

Bibliographie

E. Kris & O. Kurz, L'Image de l'artiste. Légende, mythe et magie, trad. M. Hechter, préface E. H. Gombrich, Rivages, Marseille, 1987 (Legend, Myth, and Magic in the Image of the Artist, Yale University Press, New Haven-Londres, 1979).

Études

E. H. Gombrich, Tributes. Interpreters of our Cultural Tradition, Phaidon, Oxford, 1984

E. H. Gombrich & D. Éribon, Ce que l'image nous dit. Entretiens sur l'art et la science, Adam Biro, Paris, 1991

N. Heinich, La Gloire de Van Gogh. Essai d'anthropologie de l'admiration, éd. de Minuit, Paris, 1991

E. Zilsel, Le Génie. Histoire d'une notion, de l'Antiquité à la Renaissance, ibid., 1993.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : ancien pensionnaire à l'Institut national d'histoire de l'art, chargé de cours à l'École du Louvre

Classification

Pour citer cet article

François-René MARTIN. L'IMAGE DE L'ARTISTE. LÉGENDE, MYTHE ET MAGIE, Ernst Kris et Otto Kurz - Fiche de lecture [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • KRIS ERNST (1900-1957)

    • Écrit par Universalis
    • 496 mots

    Psychologue et historien de l'art américain, Ernst Kris est connu pour avoir étudié la création artistique sous l'angle psychanalytique et pour avoir mêlé, dans ses recherches sur la psychologie de l'enfant, psychanalyse et observation directe.

    Né le 26 avril 1900 à Vienne dans...

  • MESSERSCHMIDT FRANZ XAVER (1736-1783)

    • Écrit par Jean-François POIRIER
    • 862 mots
    • 1 média

    Pour bien comprendre l'originalité du sculpteur germano-autrichien Franz Xaver Messerschmidt (1736-1783), il convient de replacer son œuvre dans le contexte des préoccupations de l'époque. C'était le temps où, à travers la physiognomonie, Johann Kaspar Lavater se faisait fort...

Voir aussi