KOSHIBA MASATOSHI (1926- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien des particules élémentaires, prix Nobel de physique 2002 (co-lauréat avec Riccardo Giacconi et Raymond Davis) pour sa contribution essentielle à la compréhension des neutrinos d'origine cosmique. Né le 19 septembre 1926 à Toyohashi, près de Nagoya, au Japon, Masatoshi Koshiba commence ses études supérieures à l'université de Tōkyō et les poursuit de 1951 à 1955 à l'université de Rochester (État de New York) aux États-Unis, où il soutient sa thèse de doctorat sous la direction de Morton Kaplon sur le sujet des rayons cosmiques de haute énergie.

Rentré au Japon, il joue un rôle important dans l'organisation de la participation japonaise aux grandes collaborations internationales en physique des particules, et participe à l'expérience Jade auprès du collisionneur à électrons et positrons de Hambourg (Allemagne). Professeur de physique à l'université de Tōkyō de 1970 à 1987, puis professeur émérite à l'université Tōkai jusqu'en 1997, il conçoit et planifie le détecteur de l'expérience Kamiokande, gigantesque réservoir d'eau pure entouré de tubes photodétecteurs de 50 cm de diamètre, installé dans une mine de zinc à l'ouest de Tōkyō. Le but original de ce programme de physique est la détection de la désintégration du proton prévue par les théories unificatrices des interactions fondamentales. L'échec de cette recherche mène à une reconversion vers la détection des neutrinos atmosphériques, solaires ou cosmiques. Le 24 février 1987, une douzaine de neutrinos sont détectés en moins de 13 secondes : la supernova SN1987A est ainsi le premier événement cosmique à être découvert par un « télescope à neutrinos ». Dès 1984, Koshiba propose de construire une version plus performante de Kamiokande ; le détecteur Superkamiokande entre en service en 1996 et résout dès 1999 le problème des neutrinos solaires posé par les expériences de Raymond Davis, en mettant en évidence le phénomène d'oscillation de neutrinos : certains neutrinos émis par le Soleil se transforment, pendant leur voyage vers la Terre, en un type différent de neutrinos.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  KOSHIBA MASATOSHI (1926- )  » est également traité dans :

PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2015

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 080 mots
  •  • 2 médias

Le physicien japonais Takaaki Kajita (né en 1959) et le physicien canadien Arthur B. McDonald (né en 1943) se partagent le prix Nobel de physique 2015 pour leurs contributions essentielles à la compréhension des propriétés des neutrinos, par deux expériences qui ont établi le phénomène appelé « oscillation des neutrinos ». Les neutrinos sont les plus discrètes des particules élémentaires car le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physique-2015/#i_50282

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « KOSHIBA MASATOSHI (1926- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/koshiba/