KŌBE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef-lieu du département de Hyōgo, la municipalité de Kōbe est peuplée de 1,53 million d'habitants (2015), ce qui en fait la deuxième ville de la région du Kansai, derrière Ōsaka mais devant Kyōto, avec lesquelles elle forme le Keihanshin, conurbation de près de 20 millions d'habitants. Signifiant mot pour mot la « porte sacrée » ou la « porte divine », Kōbe a été le principal port du Kansai depuis sa fondation, en 1889, et le plus grand port du Japon moderne, jusqu'au grand séisme de 1995 qui a partiellement détruit la ville, endommageant une très grande partie des infrastructures et tuant 6 437 personnes.

Japon : carte administrative

Carte : Japon : carte administrative

Carte

Carte administrative du Japon. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La croissance et le développement de Kōbe ont longtemps été liés à ceux de ses activités portuaires. D'abord constituée d'un cœur historique modeste correspondant à l'actuel Motomachi, dans l'arrondissement de Chūō (littéralement, l'arrondissement du « centre »), Kōbe absorbe en 1889 la vieille ville de Hyōgo, à l'ouest, actuellement située dans l'arrondissement éponyme. Ce n'est qu'à partir de ce moment que l'on parle véritablement de la ville de Kōbe, qui est donc administrativement de composition récente. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, quatre arrondissements côtiers ont été ajoutés (Nada, Nagata, Suma et Tarumi, d'est en ouest), traduisant le rôle structurant du littoral du Hanshin (portion densément peuplée et industrialisée entre Ōsaka et Kōbe) et la dynamique industrialo-portuaire de la ville. Plus tardivement ont été ajoutés un dernier arrondissement côtier, le plus à l'est (Higashinada), et surtout deux arrondissements situés au nord, à l'intérieur des terres : Kita et Nishi. De taille plus importante, ils traduisent non seulement la très forte poussée urbaine des années de la Haute Croissance japonaise (1955-1973) puis de la Bulle spéculative (1985-1991), mais aussi l'éloignement progressif du littoral en raison d'un site originel trop étriqué entre mer au sud et collines escarpées au nord. À ce titre, la gare Shinkansen de Shin-Kōbe, aménagée en 1972, se situe elle aussi plus au nord que l'axe historique litt [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KOBE  » est également traité dans :

BAN SHIGERU (1957- )

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 1 172 mots

Lauréat du concours pour la construction du pavillon du Japon à l'Exposition internationale de Hanovre 2000, Shigeru Ban s'est, en quelques années, imposé comme l'une des figures les plus en vue de l'architecture internationale. Cette réputation s'est notamment traduite, en 1999, par la présentation, dans le jardin de l'Institut français d'architecture à Paris, de son prototype de maison d'urgence […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « La montée des doutes »  : […] Les bouleversements du système international provoqués par la disparition de l'U.R.S.S. et l'effondrement du communisme en Europe de l'Est s'accompagnent au Japon d'une instabilité politique et surtout économique nouvelle. En 1992, la bulle spéculative qui a permis au Japon de poursuivre, depuis la fin des années 1980, une croissance exceptionnelle pour un pays développé (près de 6 p. 100), éclat […] Lire la suite

KANSAI ou KINKI

  • Écrit par 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 1 021 mots
  •  • 1 média

Grande rivale culturelle du Kantō, le Kansai, aussi appelé parfois Kinki ou Kinai, est une région située au centre de l'île japonaise de Honshū . D'une superficie de 33 108 kilomètres carrés, elle est composée de sept départements (Kyōto, Osaka, Hyōgo, Nara, Shiga, Wakayama et Mie). Elle abritait en outre en 2015 plus de 22,7 millions d'habitants, essentiellement concentrés dans des plaines litto […] Lire la suite

Pour citer l’article

Raphaël LANGUILLON-AUSSEL, « KŌBE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/kobe/