SCHWENCKFELD VON OSSIG KASPAR (1489-1561)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Spiritualiste évangélique », qui ne fonda pas d'Église, mais suivit un chemin original entre la réforme luthérienne et les divers courants de l'anabaptisme. Né en Silésie, Schwenckfeld fréquenta diverses universités, sans en ramener aucun diplôme ; chevalier de l'ordre Teutonique, il resta fidèle à son engagement au célibat. Ayant découvert, dès 1518, la pensée de Luther, il travailla pour la Réforme dans la principauté silésienne de Liegnitz.

En avril 1526, après plusieurs entrevues et échanges de lettres, la rupture est totale entre Luther, d'une part, Schwenckfeld et son ami Valentin Crautwald, d'autre part. Schwenckfeld attend de l'homme croyant un progrès moral effectif, qu'il juge possible par la foi, lien quasi concret avec le Christ glorifié. Affirmer, avec Luther, la simultanéité, en l'homme croyant, du juste et du pécheur lui semble une erreur. Il comprend ainsi les paroles d'institution de l'eucharistie : « Mon corps est ceci, à savoir du pain, nourriture véritable de l'âme. » La foi, répondant à une telle offre de lui-même par Jésus-Christ, peut engendrer une réelle sanctification et se passer d'appuis extérieurs. Schwenckfeld, au même moment, décide de s'abstenir de toute participation à l'eucharistie : c'est le Stillstand.

Lorsqu'il rompt avec Luther, il doit, du fait de l'avènement de Ferdinand, roi de Hongrie et de Bohême, s'éloigner de Liegnitz, où il apparaît comme pouvant compromettre l'affermissement de la réforme luthérienne. Le « radical » Kaspar s'éloigne le 19 avril 1529 de sa terre natale. Il se rend à Strasbourg, où, jusqu'en juillet 1534, il vit la période, assez extraordinaire, au cours de laquelle divers courants anabaptistes se croisent et rejoignent une œuvre de réforme d'un autre type, conduite par Martin Bucer. Il est accueilli par Capiton, Zell, Bucer lui-même, et rencontre Ziegler, Marbeck, Hoffmann, Franck, Rothmann. Cherchant non à instituer une Église, mais à grouper des « spirituels », Schwenckfeld [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur à la faculté protestante de théologie de Strasbourg

Classification

Pour citer l’article

Bernard ROUSSEL, « SCHWENCKFELD VON OSSIG KASPAR - (1489-1561) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kaspar-schwenckfeld-von-ossig/