KORSCH KARL (1886-1961)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La critique du marxisme telle que la conçoit Korsch s'inscrit dans un courant d'opposition au dogmatisme imposé par l'empirisme politique de la faction bolchevique et par son développement étatique. Le passage de la théorie révolutionnaire à la pure idéologie est au centre de l'analyse de Korsch, mais la part de responsabilité qui incombait à Marx dans la récupération autoritaire du mouvement d'émancipation n'est abordé qu'avec une extrême réserve.

Né à Todstadt, près de Hambourg, Karl Korsch étudie le droit, l'économie et la philosophie. Il obtient son doctorat à Iéna et séjourne quelque temps en Angleterre, où il rejoint les fabiens. Après la Première Guerre mondiale, il adhère au Parti social-démocrate indépendant (U.S.P.D.), puis au Parti communiste (K.P.D.), dont il sera membre dirigeant de 1920 à 1926. Ministre de la Justice pendant deux mois en Thuringe, lors du mouvement des Conseils (1923), il publie Marxisme et philosophie, son œuvre la plus célèbre (2e éd. augmentée, 1930). Condamné comme révisionniste par Zinoviev au Ve congrès de l'Internationale communiste de 1924, il est exclu du K.P.D. en 1926. Ayant conservé son mandat parlementaire, il vote contre le traité germano-russe, « alliance du militarisme allemand et du bolchevisme ». Il fera paraître dans la revue Der Gegner, fondée par les exclus, Dix Ans de lutte de classes dans la Russie des Soviets et ses Thèses sur Hegel et la révolution.

En 1934, il quitte l'Allemagne et s'exile aux États-Unis. En 1938, son Karl Marx est publié à Londres. Pendant la guerre, un grand nombre de ses articles paraissent dans diverses revues américaines (Living Marxism, Modern Quarterly, Partisan Review...). En 1950, il condense une conférence prononcée à Zurich en Dix Thèses sur le marxisme aujourd'hui. Il meurt à Belmont (Massachusetts).

Marxisme et philosophie se propose de « comprendre chaque changement, développement et révision de la théorie marxiste, depuis son émergence originelle de la philosophie de l'idéalisme allemand, comme [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Raoul VANEIGEM, « KORSCH KARL - (1886-1961) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-korsch/