FABERGÉ KARL (1846-1920)

Karl (prénoms russes Karl Goustavovitch, prénoms allemands Peter Karl) Fabergé est né à Saint-Pétersbourg en 1846. Il descendait de huguenots français émigrés en Allemagne. Son père Gustave Fabergé (1814-1893), né à Parnau, fonda en 1842 dans la capitale impériale une firme de joaillerie. En 1870, à l'âge de vingt-quatre ans, Karl reprit l'affaire de son père et transforma le modeste atelier qui ne fabriquait que des bijoux en célèbre entreprise d'orfèvrerie. Pourtant, il ne fut pas lui-même un artisan-orfèvre. Son génie se développa essentiellement dans l'organisation générale de l'affaire et dans la supervision artistique et technique.

La firme Fabergé était en réalité un ensemble d'ateliers dirigés par des maîtres d'origine aussi bien russe (Mikhaïl Perkhine) que suédoise et finlandaise (Erik Kollin, Henrik Wigström, August Wilhelm Holmström) qui se spécialisèrent dans différentes techniques et genres d'objets. Si, avant 1882, le nombre d'employés aux ateliers de Fabergé ne dépassait guère 20 personnes, en 1896 on y comptait 455 artistes et artisans et en 1910 pas moins de 500. Le siège de l'entreprise se trouvait à Saint-Pétersbourg au 24, rue Bolchaïa-Morskaïa ; la société avait également des succursales à Moscou (1887-1917), Odessa (1900-1918), Kiev (1905-1910), des magasins à la foire de Nijni-Novgorod et, à partir de 1903, à Londres. Pourtant, malgré cette extension géographique, l'art de Fabergé fut un phénomène purement pétersbourgeois, fortement marqué par la proximité de la cour, dont il était fournisseur (avec le Brevet impérial reçu en 1884), et du musée de l'Ermitage, dont les trésors lui servaient de modèles, ainsi que par le groupe qui s'était constitué autour de la revue Le Monde de l'art qui se distinguait par son passéisme nostalgique, son amour pour la France du siècle de Louis XIV et sa passion pour le xviiie siècle.

Le style de Fabergé ne s'écarte guère de l'orientation stylistique de la fin du xixe siècle : il oscille entre l'éclectisme et l' [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : chargée de recherche au centre André-Chastel, université de Paris-IV-Sorbonne, docteur en histoire et civilisation de l'École des hautes études en sciences sociales, habilitée à diriger les recherches

Classification

Pour citer l’article

Olga MEDVEDKOVA, « FABERGÉ KARL - (1846-1920) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-faberge/