JUDAS L'ISCARIOTE

L'un des douze premiers sectateurs de Jésus, mentionné à plusieurs reprises par les évangiles canoniques et les Actes des apôtres. Judas vient le dernier dans la liste du groupe constitué (Matthieu, x, 4 ; Marc, iii, 19 ; Luc, vi, 16), avec l'étiquette « qui le trahit » (Matthieu et Marc) ou « le traître » (Luc). On sait comment il intervient auprès des autorités juives pour leur livrer Jésus et comment il met fin à ses jours. Son caractère et son évolution sont plus explicitement décrits dans le quatrième Évangile.

Judas est appelé soit simplement Judas, soit Judas l'Iscariote, soit Judas, fils de Simon l'Iscariote. Sans doute faut-il attribuer à Judas le qualificatif d'Iscariote, même dans la dernière de ces formules, qu'il conviendrait de lire : « Judas, fils de Simon, l'Iscariote ». L'étymologie du mot « Iscariote » peut éclairer le rôle et l'histoire de Judas par rapport à ceux de Jésus lui-même. Selon une première explication, le terme se comprend : Ish-Qeriyyot, « homme de Kerioth » (cité du Sud judéen) ; Judas serait alors un disciple originaire de Judée, à la différence des autres apôtres qui étaient galiléens. Une deuxième explication fait dériver le mot de l'araméen ishqarya, le « faux ». Enfin, une troisième voit la matrice du nom d'Iscariote dans le latin sicarii (« sicaires », « hommes au couteau », de sica), terme utilisé par Flavius Josèphe, à côté de lêstai (« brigands »), pour désigner les zélotes : ho Iskariôtès serait la corruption de ho sikarios et, dès lors, Judas serait un ancien zélote. Bien que suspectée d'anachronisme, cette thèse paraît la plus séduisante sinon la plus plausible.

—  André PAUL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  JUDAS L'ISCARIOTE  » est également traité dans :

JUDAS ÉVANGILE DE

  • Écrit par 
  • Simon MIMOUNI
  •  • 959 mots

», tenant Caïn en grande estime. Telle qu'elle apparaît dans cet évangile, la figure de Judas est à l'opposé de celle qu'on trouve dans les Évangiles canoniques, qui a nourri l'antijudaïsme chrétien. N'ayant pas été écrit au temps de Jésus par Judas, personnage dont l'historicité est plus que douteuse, l'Évangile de Judas ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangile-de-judas/#i_3671

Pour citer l’article

André PAUL, « JUDAS L'ISCARIOTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/judas-l-iscariote/