KESSEL JOSEPH (1898-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'émigrés russes d'origine juive, Joseph Kessel est né à Clara, en Argentine. Son père avait fui les persécutions antisémites et était venu faire des études de médecine en France avant de s'embarquer pour l'Argentine travailler comme médecin dans une colonie agricole. Toute la vie de Kessel sera placée sous le signe de ses origines cosmopolites. À la fois juif, russe et français, il passera le plus clair de sa vie à courir le monde. Il commence des études de lettres en Russie et vient les finir en France. Puis, pendant quelques mois, il se tourne vers le théâtre. Cependant, il ne peut rester indifférent au conflit qui déchire le monde et, en 1916, il s'engage dans l'aviation. Il y découvre une sorte de camaraderie héroïque qui hantera son œuvre future (L'Équipage, 1923 ; Vents de sable, 1934 ; Le Bataillon du ciel, 1938). Il se porte ensuite volontaire pour faire partie d'un corps expéditionnaire que la France envoie, en 1918, en Sibérie. Quand le bateau arrive, l'armistice a été signé. Et Kessel se trouve nommé chef de gare à Vladivostok sous prétexte qu'il est le seul à parler russe. Cet emploi, on s'en doute, ne dure guère. Joseph Kessel rentre en France en passant par la Chine et l'Inde, bouclant ainsi son premier tour du monde. Il commence alors son vrai métier : le journalisme. Durant près de cinquante ans, il couvre tous les grands événements qui bouleversent l'univers (son œuvre de journaliste sera publiée en 1969, sous le titre : Joseph Kessel, témoin parmi les hommes). Il assiste à la révolution irlandaise contre l'Angleterre. Il soutient les débuts du sionisme et recevra, lors de la création de l'État d'Israël, le visa numéro un pour se rendre dans l'État nouveau. Il suit les progrès de l'Aéropostale avec Mermoz et Saint-Exupéry. Il navigue sur la mer Rouge en compagnie d'Henri de Monfreid, traquant avec lui les derniers négriers. Il rencontre Hitler, qu'il dépeint comme « un homme quelconque, triste et assez vulgaire ». Après la débâcle de 1940, il rejoint les Forces françaises libres et s'engage [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre ÉNARD, « KESSEL JOSEPH - (1898-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-kessel/