CLEGG JOHNNY (1953-2019)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Johnny Clegg est un chanteur et guitariste sud-africain, surnommé le « Zoulou blanc », dont les collaborations musicales innovantes et multiethniques ont constitué une charge puissante contre le régime ségrégationniste de l’apartheid dans les années 1980.

Johnny Clegg

Johnny Clegg

Photographie

Avec ses groupes Juluka et Savuka, le musicien sud-africain Johnny Clegg fut très engagé dans la lutte contre l'apartheid. En 1987, alors que Nelson Mandela est emprisonné sur l'île de Robben Island depuis plus de vingt ans, Johnny Clegg lui dédie le titre « Asimbonanga », une chanson qui... 

Crédits : Rodger Bosch/ AFP

Afficher

C’est à Bacup, dans le nord de l’Angleterre, que Johnny Clegg naît le 7 juin 1953 d’un père pilote de chasse et d’une mère chanteuse de jazz. Quelques mois seulement après sa naissance, ses parents se séparent. Il part vivre en Rhodésie du Sud (auj. Zimbabwe) avec sa mère, qui en est originaire et qui y rencontre un journaliste sud-africain. La famille déménage de nouveau, cette fois pour Johannesburg. Le garçon grandit dans un environnement musical et politiquement libéral. Son beau-père, journaliste spécialisé dans les affaires criminelles, milite contre le régime de l’apartheid, s’intéresse de près à la culture de l’Afrique noire et collectionne des disques de musiques africaines locales. Par l’intermédiaire d’un de ses amis, Clegg se rend dans des townships (alors interdits aux Blancs), découvre la culture zouloue, notamment sa musique et sa danse des bâtons (l’ihhlangwini). Ce style de danse deviendra par la suite une caractéristique de ses concerts.

Johnny Clegg étudie l’anthropologie à l’université du Witwatersrand puis, une fois diplômé, y enseigne l’ethnologie. Au cours des années 1970, il se consacre de plus en plus à des recherches musicales, dans le but de créer une synthèse entre les traditions artistiques sud-africaines blanches et noires. Il se lie d’amitié avec Sipho Mchunu, un travailleur migrant et musicien de rue zoulou à Johannesburg, avec qui il parachève sa connaissance des cultures et des langues africaines. Clegg et Mchunu décident de s’associer. Pendant quelques années, ils se produisent en duo puis, en 1976, ils forment un groupe appelé Juluka (qui signifie « sueur » en zoulou). En 1979 paraît Universal Men, un album évoquant la vie des travailleurs migrants, qui travai [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  CLEGG JOHNNY (1953-2019)  » est également traité dans :

WORLD MUSIC ET MUSIQUES DU MONDE

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 899 mots
  •  • 1 média

La world music est un concept « fourre-tout » qui correspond à la médiatisation de formes populaires d'expressions musicales, ces dernières étant elles-mêmes liées à des traditions ancestrales. Permettant l'exposition commerciale de musiciens qui eurent longtemps du mal à trouver des circuits de diffusion adéquats, la world music fait circuler leurs œuvres (par l'intermédiaire de festivals et de l […] Lire la suite

Pour citer l’article

Virginia GORLINSKI, « CLEGG JOHNNY (1953-2019)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johnny-clegg/