JOHANNESBURG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située sur les hautes terres centrales d'Afrique du Sud à 1 700 mètres d'altitude, Johannesburg doit sa localisation aux mines d'or du Witwatersrand découvertes en 1886. Ville minière, puis industrielle, c'est aujourd'hui une métropole tertiaire, capitale de la province du Gauteng (10,5 millions d'habitants en 2009). Johannesburg est le cœur de cette région urbaine et industrielle, elle héberge la Bourse sud-africaine et les sièges de la plupart des grandes sociétés privées du pays. La population de Johannesburg était estimée à 3,8 millions d'habitants en 2007 et augmente de 2,5 p. 100 par an. La ville, à elle seule, contribue pour plus de 15 p. 100 au P.I.B. du pays.

Afrique du Sud : carte administrative

Afrique du Sud : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Afrique du Sud. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Histoire

Une ville aurifère

L'histoire de Johannesburg est étroitement liée à l'or. En 1853, un prospecteur sud-africain trouve de l'or dans la rivière Juskei, au nord du futur site de Johannesburg. Plusieurs petits filons sont ensuite exploités, mais ce n'est qu'en 1886 qu'est découvert celui du Witwatersrand. En quelques mois, de nombreux prospecteurs affluent dans la région. Le gouvernement du Transvaal, la petite République boer (du nom des descendants des premiers colons néerlandais) dont dépend le Witwatersrand, décide alors d'inspecter les gisements aurifères et de déterminer le meilleur emplacement pour la nouvelle ville de Johannesburg.

Celle-ci grandit comme une ville champignon avec la découverte d'importantes réserves d'or. Des Australiens et des Californiens cherchant fortune rejoignent les mineurs venus de Cornouailles et du pays de Galles. Des Afrikaners (descendants des colons hollandais) chassés de leur campagne par la misère s'entassent dans des bidonvilles, et des Noirs venus de toute l'Afrique australe émigrent également vers la ville. La plupart d'entre eux travaillent dans les mines pendant six ou neuf mois puis rentrent chez eux, mais d'autres s'installent définitivement et vivent de petits métiers (conducteurs de pousse-pousse, travailleurs domestiques, blanchisseurs). En 1896, Johannesburg compte déjà 100 000 habitants.

Toutefois, l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Afrique du Sud : carte administrative

Afrique du Sud : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Autoroute urbaine, Johannesburg

Autoroute urbaine, Johannesburg
Crédits : J. Lévy

photographie





Écrit par :

Classification


Autres références

«  JOHANNESBURG  » est également traité dans :

AFRIQUE AUSTRALE

  • Écrit par 
  • Jeanne VIVET
  •  • 6 088 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Entre industrialisation et économies rentières »  : […] L’importance des gisements miniers entraîna également une urbanisation accélérée et une industrialisation dès la fin du xix e  siècle en Afrique du Sud, notamment dans la région du Gauteng. Le développement fulgurant de Johannesburg est directement lié à la découverte de l'or à partir de 1886. Des régions urbaines et industrielles se dessinent ainsi dans le Gauteng, autour de la Copper Belt, la « […] Lire la suite

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 28 369 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le Gauteng et ses « périphéries » »  : […] La province du Gauteng détient les meilleurs indicateurs de développement du pays et concentre une large part des activités du secteur tertiaire. L'industrie reste importante dans la municipalité d'Ekurhuleni et les activités de haute technologie se développent rapidement entre Johannesburg et Tshwane, ainsi qu'autour de l'aéroport international de Johannesburg, rebaptisé Oliver Tambo Airport en […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

12-15 février 2018 • Afrique du Sud • Démission du président Jacob Zuma.

perquisitionne le domicile et les bureaux des frères Gupta à Johannesburg et procède à l’arrestation de certains de leurs associés. Menacé d’une procédure de démission forcée par le biais d’une motion de défiance au Parlement, Jacob Zuma présente finalement sa démission. Le 15, Cyril Ramaphosa prête serment en tant que président de la République devant le Parlement.  [...] Lire la suite

18-25 octobre 2016 • Afrique • Annonce du retrait de pays africains de la Cour pénale internationale.

des enquêtes depuis sa création. Le 19, l’Afrique du Sud demande aux Nations unies d’enregistrer son retrait de la CPI. Celui-ci doit être effectif au terme d’un délai d’un an. En juin 2015, les autorités sud-africaines avaient refusé d’arrêter le président soudanais Omar el-Bechir, en visite à Johannesburg [...] Lire la suite

5-15 décembre 2013 • Afrique du Sud • Mort de Nelson Mandela.

Le 5, Nelson Mandela, figure historique du Congrès national africain (A.N.C.), emprisonné de 1962 à 1990, prix Nobel de la paix en 1993 pour son combat contre l'apartheid, premier président noir du pays de 1994 à 1999, meurt à Johannesburg à l'âge de quatre-vingt-quinze ans. Sa mémoire [...] Lire la suite

8-31 juillet 2009 • Afrique du Sud • Grèves et mouvements sociaux.

accord octroyant une augmentation des salaires de 12 p. 100. Les 22 et 23, des émeutes éclatent dans le township de Thokoza, au sud-est de Johannesburg, où les habitants revendiquent l'accès aux services de base tels que le logement, l'eau courante et l'électricité. La manifestation est dispersée [...] Lire la suite

11-21 mai 2008 • Afrique du Sud • Vague de violences xénophobes à Johannesburg.

À partir du 11, les étrangers vivant dans les bidonvilles qui entourent Johannesburg font l'objet de violences meurtrières exercées de la part de la population. La plupart des victimes sont des travailleurs clandestins venus du Zimbabwe, du Malawi et du Mozambique, accusés par les habitants [...] Lire la suite

4-31 mars 1994 • Afrique du Sud • Menaces de boycottage avant les premières élections multiraciales.

province – et militants de l'A.N.C. L'Inkatha empêche l'organisation des élections au Kwazulu où son chef, Mangosuthu Buthelezi, assume les fonctions de Premier ministre. Le 28, une manifestation organisée par l'Inkatha à Johannesburg s'achève par des affrontements avec des membres de l'A.N.C [...] Lire la suite

2-25 juillet 1993 • Afrique du Sud • Fixation de la date des premières élections multiraciales.

certains principes qui seront préalablement définis par les négociateurs et non par les élus du suffrage universel. Du 3 au 7, de violents affrontements qui font quatre-vingt-onze morts opposent les partisans de l'A.N.C. et ceux de l'Inkatha dans plusieurs townships des environs de Johannesburg [...] Lire la suite

1er-29 avril 1993 • Afrique du Sud • Assassinat de Chris Hani, secrétaire général du Parti communiste.

Le 1er, les discussions multipartites sur l'avenir du pays, suspendues depuis 1992, reprennent à Johannesburg. La poursuite des violences et le démantèlement des branches armées du Congrès national africain (A.N.C.) et du Congrès panafricain sont au centre des débats. Le 10 [...] Lire la suite

12-20 février 1993 • Afrique du Sud • Projet d'accord entre le gouvernement et l'A.N.C.

Afrique du Sud démocratique (Codesa). Inaugurée en décembre 1991, la Codesa avait interrompu ses travaux en juin 1992, à la suite d'un massacre dans une township de la banlieue de Johannesburg. Selon ce projet d'accord, qui doit encore être entériné par le gouvernement et la base de l'A.N.C., une [...] Lire la suite

Pour citer l’article

James T. CAMPBELL, Philippe GERVAIS-LAMBONY, « JOHANNESBURG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannesburg/