NORTHROP JOHN (1895-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

John Northrop, dit « Jack » dans la communauté aéronautique, mort le 18 février 1981 à Glendale (Californie), figure parmi les grands pionniers de l'industrie aéronautique américaine. Il a marqué son temps, sans accéder pour autant, de son vivant, au rang d'industriel majeur. C'est après sa disparition que la société qui porte son nom, et formant depuis 1994 le groupe Northrop Grumman, est devenue l'une des plus grandes entreprises d'armement du monde.

Les travaux menés par Northrop, tout au long de sa carrière, ont été marqués par l'originalité et la volonté d'innovation technique. Mais ses mérites n'ont pas toujours été reconnus à leur juste valeur ou sont venus très tardivement. Cela a été notamment le cas en matière d'« ailes volantes », un concept aérodynamique audacieux auquel il avait commencé à travailler dès 1929. Cette formule d'avion sans fuselage ni empennage apparaît comme une constance dans ses travaux. Il faudra attendre les années 1980 pour que celle-ci renaisse et connaisse la consécration avec la production en série et secrète du bombardier stratégique furtif B-2 Spirit, fleuron de la technologie aéronautique américaine.

Jack Northrop, né le 10 novembre 1895 à Newark (New Jersey), n'avait pas suivi des études d'ingénieur. Simple dessinateur, il était entré dans la vie active à l'âge de vingt ans dans l'équipe encore embryonnaire de la Loughead Aircraft Manufacturing Co. (rebaptisée Lockheed en 1926). Dès ses débuts, Northrop a eu l'occasion de travailler avec des hommes de grand talent. Ainsi, chez Lockheed, il a côtoyé Kelly Johnson (ingénieur qui concevra plus tard les U-2, F-104 et F-117) avec lequel il a développé le bimoteur de transport Vega. Ce dernier a été utilisé à maintes reprises par l'aviatrice américaine Amelia Earhart, à bord duquel elle disparut en 1937 lors d'une tentative de tour du monde. Avant de fonder sa propre société en 1939, Northrop a également collaboré avec Donald Douglas, avec lequel il a dessiné notamment le Douglas SDB dautntless, avion qui fera ses preuves pendant la guerre du Pacifique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Northrop a accédé à la notoriété grâce au P-61 Black Widow, avion de chasse commandé à sept cents exemplaires par l'armée de l'air américaine. Ce contrat lui a permis de développer ses usines implantées à Los Angeles et de poursuivre ses travaux sur différentes formules d'ailes volantes. De premiers démonstrateurs ont volé dès 1941, notamment le N-1M, petit appareil doté d'un moteur à pistons de faible puissance mais qui a permis de confirmer le bien-fondé de cette formule aérodynamique.

La consécration était à portée de main en 1947 avec le bombardier B-35 que l'armée américaine a annulé au dernier moment, peut-être en raison d'une manœuvre politico-industrielle. Cet épisode a profondément marqué Northrop et l'a découragé. Il s'est alors éloigné des affaires, abandonnant peu à peu tout rôle concret. Sa société n'en a pas moins poursuivi son chemin sans lui et a notamment réussi à imposer le F-5 Freedom Fighter, avion léger de chasse mise en service au début des années 1960, et, en parallèle, le T-38 Talon, biplace d'entraînement avancé, toujours utilisé pour la formation des pilotes militaires américains. Aujourd'hui, Northrop Grumman figure parmi les plus grands fournisseurs du Pentagone.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : journaliste, auteur, membre de l'Académie nationale de l'air et de l'espace

Classification

Pour citer l’article

Pierre SPARACO, « NORTHROP JOHN - (1895-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/john-northrop/