MAJOR JOHN (1943- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

John Major est un homme politique britannique et fut Premier ministre du Royaume-Uni de 1990 à 1997.

Il est né le 29 mars 1943 dans le Surrey. De souche modeste, il quitte l'école secondaire à quinze ans et finit par entrer, à vingt et un ans, à la Standard Chartered Bank, où il se spécialise dans les relations publiques et où il restera jusqu'en 1979. Parallèlement, il est conseiller municipal conservateur de Lambeth de 1968 à 1971. Candidat malheureux aux deux élections générales de 1974, il n'entre aux Communes qu'avec la première victoire de Margaret Thatcher (1979). Une fois député, sa carrière politique progresse rapidement ; en 1985, il devient ministre adjoint à la Sécurité sociale ; et, après les élections de 1987, encore triomphales pour Margaret Thatcher, il rejoint le cabinet avec le titre de Chief Secretary (ministre du Budget, adjoint du chancelier de l'Échiquier) ; il le restera jusqu'en juillet 1989 ; ministre des Affaires étrangères pour une courte période de trois mois, il est nommé chancelier de l'Échiquier en octobre, après la démission retentissante de Nigel Lawson ; il le restera jusqu'au départ brutal de Margaret Thatcher.

Margaret Thatcher quitte la scène politique le 28 novembre 1990. Au premier tour d'une élection de leader provoquée par un mécontentement sourd au sein des députés conservateurs, de plus en plus conscients de l'impopularité de leur parti, il lui a manqué quatre voix pour obtenir la majorité qualifiée nécessaire. Après une journée d'hésitation, elle renonce à se présenter au deuxième tour ; ce qui permet à John Major de se lancer dans la bataille. Il arrive en tête avec 185 voix, contre 131 à Michael Heseltine (qui a fait chuter Thatcher au premier tour) et 56 à Douglas Hurd, sans atteindre la majorité absolue requise. Néanmoins, il n'y aura pas de troisième tour, ses deux adversaires s'étant désistés en sa faveur pour ne pas diviser le parti davantage. Bien qu'ayant voté pour lui, les thatchériens ne lui pardonneront pas d'avoir, avec si peu de ménagements, pris la place de l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche honoraire au C.N.R.S., chercheur associé au Centre d'études et de recherches internationales

Classification

Autres références

«  MAJOR JOHN (1943- )  » est également traité dans :

IRLANDE RÉPUBLIQUE D' (EIRE)

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Pierre JOANNON
  • , Universalis
  •  • 10 102 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le processus de paix nord-irlandais »  : […] Dublin s'est efforcé de mettre en œuvre une politique ordonnée autour de quatre grands axes : adoption de mesures de sécurité très strictes pour faire respecter la loi et l'ordre et empêcher que le territoire de la république ne serve de sanctuaire aux terroristes de l'I.R.A. ; pression sur Londres afin que soit institutionnalisée la « dimension irlandaise » du conflit et la nécessité de consultat […] Lire la suite

IRLANDE DU NORD ou ULSTER

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 9 374 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'amorce du processus de paix »  : […] Le 15 décembre 1993, le Premier ministre britannique et son homologue irlandais donnent lecture, au 10, Downing Street, d'une « déclaration conjointe » qui est une véritable charte pour la paix. Les paramètres incontournables d'une possible résolution du conflit y sont énoncés en langage plus ou moins codé. Après six longs mois de réflexion, l'I.R.A. annonce la cessation indéfinie de ses opératio […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 66 médias

Dans le chapitre « Du thatchérisme au « majorisme » »  : […] En 1979, le Parti conservateur revient au pouvoir, sous la houlette d'un nouveau leader : élue en 1975 contre l'ancien Premier ministre Edward Heath, Margaret Thatcher est vite surnommée, avant même son arrivée au 10, Downing Street, la Dame de fer. Elle n'a connu qu'une expérience limitée aux sommets de l'exécutif (dans le cabinet Heath de 1970-1974, elle fut ministre de l'Éducation et de la Sci […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 11 103 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Multiplication des « rébellions » »  : […] Il n'empêche que, dans la période récente, on a assisté à une nette montée de l'indiscipline, tant au sein du parti conservateur que du parti travailliste. Chez les conservateurs, si l'on met à part quelques accès de mauvaise humeur de la droite impérialiste au moment de la décolonisation, les premières manifestations d'indiscipline collective systématique apparaissent sous le gouvernement Heath […] Lire la suite

Les derniers événements

Irak. Implication militaire américaine contre l'État islamique. 3-31 août 2014

américaines ont mené une opération en Syrie en juillet pour tenter de libérer des otages américains détenus par l'E.I. et que celle-ci a échoué. Le 20 également, l'Allemagne annonce à son tour la livraison d'armes aux peshmergas. Le 21, le chef d'état-major des armées américain, le général Martin Dempsey […] Lire la suite

Royaume-Uni. Retour à une gestion publique des infrastructures ferroviaires. 27 juin 2002

Le 27, la société privée Railtrack annonce la vente des infrastructures ferroviaires dont elle était propriétaire depuis la privatisation de British Railways par le gouvernement conservateur de John Major, en mai 1996, à la société à fonds publics Network Rail. En octobre 2001, Railtrack, qui avait accumulé les fautes de maintenance et les pertes, avait été placée en redressement judiciaire. […] Lire la suite

Royaume-Uni. Élection de William Hague à la présidence du Parti conservateur. 19 juin 1997

Le 19, après le retrait de John Major, consécutif à l'échec des conservateurs aux élections législatives de mai, le parti tory élit à sa présidence William Hague, ancien président du Welsh Office, chargé des affaires du pays de Galles. Représentant l'aile droite et eurosceptique du parti, soutenu […] Lire la suite

Royaume-Uni. Victoire travailliste aux élections législatives et nomination de Tony Blair comme Premier ministre. 1er-16 mai 1997

députés ; un siège est détenu par un élu indépendant. Avec 120 élues, les femmes font une entrée massive aux Communes. En dépit de ses succès économiques, le gouvernement de John Major subit les effets de l'usure du pouvoir, et le Parti conservateur ceux de ses divisions internes, notamment […] Lire la suite

Royaume-Uni. Ouverture des négociations de paix en Ulster et intransigeance de l'I.R.A. 10-28 juin 1996

Le 10, les Premiers ministres britanniques et irlandais, John Major et John Bruton, inaugurent, à Belfast, les pourparlers de paix en Ulster qui doivent se dérouler sous la présidence de l'ancien sénateur américain George Mitchell – les délégués aux négociations ont été élus en mai […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques LERUEZ, « MAJOR JOHN (1943- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/john-major/