HILLER JOHANN ADAM (1728-1804)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur et chef d'orchestre allemand, Johann Adam Hiller est considéré comme le père du Singspiel, genre musical mêlant dialogues parlés et chants.

Né le 25 décembre 1728, à Wendisch-Ossig, près de Görlitz, en Saxe (auj. Osiek Łụzycki, en Pologne), Johann Adam Hiller (ou Hüller) s'initie à divers instruments et au chant, puis étudie brièvement le droit tout en développant un grand intérêt pour la vie intellectuelle et littéraire. Arrivé à Leipzig en 1754, il y mène diverses activités ayant trait à la vie musicale, travaillant notamment à la production de multiples compositions vocales et à de nombreux écrits sur la musique. Il dirige l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig de 1781 à 1785, devenant la principale personnalité musicale de la ville. Hiller fonde également une école de chant. Après une démarche malheureuse visant à obtenir un poste dans le duché de Courlande, il rentre à Leipzig, où il occupe de 1789 à 1800 la fonction de cantor de l'église Saint-Thomas que Jean-Sébastien Bach avait occupée avant lui. Johann Adam Hiller meurt dans sa ville d'adoption le 16 juin 1804.

Avec ses Singspiel, Hiller donne à l'Allemagne ses premières opérettes nationales, qui deviennent rapidement populaires. Die Liebe auf dem Lande (1768, « L'Amour de la Patrie ») et Die Jagd (1770, « La Chasse ») figurent parmi ses plus belles pièces du genre. Au catalogue de Hiller figurent également de nombreux lieder ainsi que de la musique sacrée.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« HILLER JOHANN ADAM - (1728-1804) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-adam-hiller/