BIDEN JOE (1942- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La campagne pour l’élection présidentielle de 2020

Dès le 25 avril 2019, il annonce en Pennsylvanie sa candidature pour 2020. Lors des primaires, sa campagne, qui a, dans un premier temps, déçu dans l’Iowa et dans le New Hampshire, est relancée grâce à la mobilisation des élites afro-américaines de Caroline du Sud, dont James (Jim) Clyburn, élu à la Chambre des représentants, un des plus influents Afro-Américains démocrates.

Vieux routier de la politique, Joe Biden occupe une position centriste au Parti démocrate du fait du glissement à gauche de celui-ci. Il s’efforce de donner des gages à son aile gauche (représentée notamment par Bernie Sanders et Elizabeth Warren) sans heurter les électeurs modérés hostiles aux façons brutales de Donald Trump. Il choisit comme colistière une femme de couleur, Kamala Harris.

En raison de la pandémie de Covid-19, contre laquelle il s’engage à lutter énergiquement, il mène une campagne discrète, depuis le sous-sol de sa maison transformé en studio, avec l’appui de Barack Obama, des médias et des réseaux sociaux.

Son projet pour « mieux reconstruire » le pays (« Build Back Better ») repose sur des dépenses d’infrastructures, une fiscalité plus juste, une économie plus « verte » (avec un retour des États-Unis dans l’accord de Paris) et des mesures sociales (notamment l’élargissement du système de santé dit Obamacare sans toutefois vouloir le rendre obligatoire) et contre les inégalités raciales. Ce président qui veut « restaurer l’âme de l’Amérique » affirme également vouloir normaliser les relations internationales (par exemple en renouant le dialogue avec l’Iran sur le nucléaire).

Après plusieurs jours d’attente due au comptage des nombreux bulletins arrivés par la poste en plus des votes exprimés le jour officiel de l’élection, Joe Biden est déclaré 46e président élu des États-Unis, avec 306 grands électeurs contre 232. Il est le deuxième président américain catholique, après J. F. Kennedy. La mobilisation de l’électorat se révèle historique : il obtient le plus grand nombre de voix de toute l’histoire des États-Unis (81 282 900 voix) et son adversaire Donald Trump, qui conteste le résultat, le second plus grand nombre de voix (74 223 000 voix). C’est une victoire franche, mais pas une « vague bleue » comme les sondages l’avaient annoncé.

Le 20 janvier 2021, en l’absence de Donald Trump qui refuse toujours de reconnaître sa défaite, Joe Biden prête serment sur la Bible familiale, dans une capitale barricadée et devant une esplanade vide, où le public a été remplacé par 190 000 drapeaux. Ces mesures de sécurité inédites sont dues, d’une part, à l’épidémie de Covid-19 et, d’autre part, à l’intrusion de quelques centaines de partisans de Donald Trump dans le Capitole, le 6 janvier, dans le but de perturber la certification de l’élection. Dans son discours d’investiture, Joe Biden se présente en rassembleur d’une Amérique désunie.

(Pour en savoir plus sur son mandat, consulter : ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE, chronologie contemporaine)

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : historienne, professeure émérite à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, histoire de l'Amérique du Nord, UMR SIRICE 8138

Classification

Autres références

«  BIDEN JOE (1942- )  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire des politiques économiques depuis 1945

  • Écrit par 
  • Ruxandra PAVELCHIEVICI
  •  • 8 699 mots

Dans le chapitre « Les solutions sous l’administration Trump (2016-2020) et les perspectives  »  : […] Sous l’administration du président Donald Trump, élu en 2016, la politique monétaire de la Réserve fédérale suit la même orientation, indépendamment de la politique de l’exécutif, comme le prévoit le cadre institutionnel. En revanche, Trump exprime une critique radicale à l’égard de la politique de son prédécesseur, sans toutefois parvenir à en abroger les mesures phares, sauf dans le cas de l’éc […] Lire la suite

TRUMP DONALD (1946- )

  • Écrit par 
  • Alix MEYER, 
  • Vincent MICHELOT
  •  • 2 275 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La campagne, la défaite et l’insurrection manquée »  : […] Le président Trump espère une réélection triomphale grâce à la forte croissance de l’économie américaine et au taux de chômage historiquement bas, mais la pandémie de Covid-19 met le pays à l’arrêt . La Maison-Blanche minimise le problème et sa gestion de la crise sanitaire fait l’objet de critiques virulentes. Les soignants manquent d’équipements de protection tandis que le refus du président de […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Annick FOUCRIER, « BIDEN JOE (1942- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/joe-biden/