WINTERSON JEANETTE (1959- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jeanette Winterson, née en 1959 à Manchester, fut adoptée par un couple d’évangélistes pentecôtistes de milieu modeste, qui voulaient faire d’elle une missionnaire mais la répudièrent quand elle révéla son homosexualité. La quête des origines et de l’identité sexuelle, le poids oppressant de la religion et le manque d’amour forment des thèmes récurrents dans l’œuvre de Winterson dès son premier roman autobiographique, Les oranges ne sont pas les seuls fruits (Oranges are not the Only Fruit, 1985), qui suit l’apprentissage douloureux d’une enfant soumise à la tyrannie d’une mère fanatique. À l’âge de quinze ans, Winterson prend son destin en main : elle quitte le foyer, finance ses études par des emplois précaires, puis obtient une licence d’anglais à Oxford et travaille chez l’éditeur Pandora Press qui publie son premier roman. Le livre est couronné de succès. Jeanette Winterson devient l’une des grandes voix du féminisme anglo-saxon, qui n’a de cesse de bousculer les frontières entre les sexes, tout en proposant de nouvelles formes d’écriture.

Jeanette Winterson, une écriture contestataire et féministe

Jeanette Winterson, une écriture contestataire et féministe

Photographie

Dans le sillage d'Angela Carter et de l'Orlando de Virginia Woolf, Jeanette Winterson brouille l'identité sexuelle de ses personnages et réinterprète des formes telles que le conte, le récit d'aventures ou le roman gothique. 

Crédits : C. Bell/ Corbis

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeure des Universités en littérature britannique contemporaine et en littératures postcoloniales à l'École normale supérieure de Lyon, membre de l'Institut universitaire de France

Classification


Autres références

«  WINTERSON JEANETTE (1959- )  » est également traité dans :

LA FAILLE DU TEMPS (J. Winterson) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Vanessa GUIGNERY
  •  • 1 013 mots

La Faille du temps de la romancière britannique Jeanette Winterson (traduit de l’anglais par Céline Leroy, Buchet-Chastel, 2019) est le premier ouvrage d’une série lancée à l’initiative des éditions Hogarth pour commémorer le 400e anniversaire de la mort de Shakespeare. L’éditeur avait demandé à plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-faille-du-temps/#i_55875

Pour citer l’article

Vanessa GUIGNERY, « WINTERSON JEANETTE (1959- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanette-winterson/