LA FAILLE DU TEMPS (J. Winterson)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Faille du temps de la romancière britannique Jeanette Winterson (traduit de l’anglais par Céline Leroy, Buchet-Chastel, 2019) est le premier ouvrage d’une série lancée à l’initiative des éditions Hogarth pour commémorer le 400e anniversaire de la mort de Shakespeare. L’éditeur avait demandé à plusieurs écrivains dont Jeanette Winterson, Margaret Atwood, Tracy Chevalier ou encore Howard Jacobson de réimaginer les pièces de Shakespeare sous une forme romanesque et pour un public du xxie siècle. Jeanette Winterson, qui avait déjà proposé une réécriture audacieuse du mythe d’Atlas et Héraclès dans Weight (2005), choisit la « romance » pastorale Le Conte d’hiver, pièce tardive jouée pour la première fois en 1611, elle-même largement inspirée de Pandosto ou le triomphe du temps (1588) de Robert Greene. Winterson relève le défi littéraire audacieux de cette transposition générique en restant fidèle à l’intrigue de Shakespeare qu’elle adapte avec verve et humour à l’époque et à la langue contemporaines.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeure des Universités en littérature britannique contemporaine et en littératures postcoloniales à l'École normale supérieure de Lyon, membre de l'Institut universitaire de France

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Vanessa GUIGNERY, « LA FAILLE DU TEMPS (J. Winterson) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-faille-du-temps/