DÉSAGULIERS JEAN THÉOPHILE (1683-1744)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien français, Jean Théophile Désaguliers est né à La Rochelle le 13 mars 1683 et mort à Londres le 29 février 1744. Fils d'un pasteur protestant émigré à Londres lors de la révocation de l’édit de Nantes, il étudia à l'université d'Oxford puis devint professeur au collège de Hart Hall. Il assista Isaac Newton dans ses travaux expérimentaux de 1713 à 1727, année de la mort de Newton. Chapelain du prince de Galles et dignitaire de la franc-maçonnerie britannique qu'il rénova, il est surtout scientifiquement reconnu pour avoir propagé les idées de Newton et avoir été un des premiers à populariser la physique par des cours et des démonstrations publiques.

En mécanique, Désaguliers montra qu'un corps au repos est soumis à des frottements supérieurs à ceux qu'il subit lorsqu'il est en mouvement. Les travaux expérimentaux qu'il poursuivit entre 1726 et 1739 avec son ami Stephen Gray établirent que des objets pouvaient être électrifiés en les connectant à une source telle qu'un tube de verre frotté, pourvu que cette « conduction électrique » s'effectue par un matériau adéquat comme un fil métallique. Ils montrèrent également qu'il est important d'isoler de la terre un corps qu'on veut électrifier. La Terre, le corps humain, l'eau et les métaux étaient ainsi reconnus comme des conducteurs électriques. En 1742, l'académie de Bordeaux récompensa Désaguliers pour une dissertation sur ce sujet.

Auteur d'un traité des fortifications et d'un cours de physique expérimentale qui influença profondément Benjamin Franklin, Désaguliers a également perfectionné la machine à vapeur inventée en 1698 par Thomas Savery pour le pompage des eaux, en réduisant grandement son risque d'explosion par l'adjonction d'une soupape de sécurité et d'un jet d'eau interne.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  DÉSAGULIERS JEAN THÉOPHILE (1683-1744)  » est également traité dans :

FRANC-MAÇONNERIE

  • Écrit par 
  • Roger DACHEZ, 
  • Luc NEFONTAINE
  •  • 10 707 mots

Dans le chapitre « Fondation londonienne de la franc-maçonnerie moderne »  : […] Lorsque la première Grande Loge ayant jamais existé fit son apparition, à Londres le 24 juin 1717, l'innovation était de taille. Jamais, en effet, les loges opératives médiévales, dispersées, isolées, seulement unies par de vagues traditions et quelques usages, n'avaient reconnu d'autorité centrale unique, encore moins de grand maître et de grands officiers couverts d'honneurs. Et, du reste, il n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-maconnerie/#i_99610

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « DÉSAGULIERS JEAN THÉOPHILE - (1683-1744) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-theophile-desaguliers/