NICOT JEAN, seigneur de Villemain (1530 env.-1604)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ambassadeur à Lisbonne de 1559 à 1561, Jean Nicot (qui passe dans l'histoire pour avoir introduit le tabac en France) y apparaît comme un excellent observateur et ses lettres demeurent une source précieuse de renseignements pour l'historien. C'est alors qu'il envoie à Catherine de Médicis du tabac en poudre, destiné à soulager les migraines de la régente. D'où un succès certain, qui vaut à son nom d'être immortalisé sous la forme du mot nicotine. Devenu ecclésiastique, Jean Nicot meurt curé de Brie-Comte-Robert. Il passe pour l'auteur du Thrésor de la langue françoise, tant ancienne que moderne (paru en 1606), mais qui n'est qu'un médiocre plagiat du Dictionnaire latin-français de l'humaniste Robert Estienne, paru en 1530, auquel l'auteur, quel qu'il soit, s'est contenté d'apporter, en 1573, des adjonctions d'importance mineure. Même la paternité prétendue de la tabagie doit être précisée. Le tabac a été introduit par Christophe Colomb dès son premier voyage d'exploration de l'Amérique. De Séville, il s'est rapidement diffusé dans toute l'Europe. Le mérite de Nicot se borne donc au fait d'avoir rendu le produit « noble », de l'avoir transformé en mode de Cour, tôt ou tard destinée à se vulgariser. Encore doit-il partager ce mérite avec Catherine de Médicis.

—  Jean MEYER

Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Rennes

Classification


Autres références

«  NICOT JEAN, seigneur de Villemain (1530 env.-1604)  » est également traité dans :

DICTIONNAIRE

  • Écrit par 
  • Bernard QUEMADA
  •  • 7 981 mots

Dans le chapitre « Historique »  : […] En France, les débuts de la lexicographie ont devancé de plusieurs siècles les premiers dictionnaires monolingues français. En Europe occidentale, ce long parcours est jalonné d'échanges entre les premiers répertoires de langues anciennes, du latin en particulier. Ainsi s'est constitué un important patrimoine de savoirs communs qui a permis aux dictionnaires de devenir, avant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dictionnaire/#i_44871

INTRODUCTION DU TABAC EN FRANCE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 220 mots
  •  • 1 média

Appelée tabaco aux Antilles et en Amérique, petun au Brésil, l'herbe rapportée de ce dernier pays en 1556 par un moine cordelier, André Thivet, serait restée un simple objet de curiosité si Jean Nicot, lors de son ambassade au Portugal, n'en avait fait parvenir des grains, en 1561, à Catherine de Médicis, qui s'en servit pour soigner ses migraines. Tab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/introduction-du-tabac-en-france/#i_44871

TABAC

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  • , Universalis
  •  • 7 749 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une expansion continue »  : […] En 1492, Colomb découvre l'Amérique... et le tabac qui va se répandre rapidement en Espagne et au Portugal puis dans le reste de l'Europe. La plante est alors supposée avoir une vertu médicinale. On la respire, on la fume, on la suce, on la boit même en décoction. Dès 1520, les Européens entreprennent d'en faire la culture, et très vite organisent le déplacement d'esclaves noirs comme main-d'œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabac/#i_44871

Pour citer l’article

Jean MEYER, « NICOT JEAN, seigneur de Villemain (1530 env.-1604) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-nicot/