Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NICOT JEAN, seigneur de Villemain (1530 env.-1604)

Ambassadeur à Lisbonne de 1559 à 1561, Jean Nicot (qui passe dans l'histoire pour avoir introduit le tabac en France) y apparaît comme un excellent observateur et ses lettres demeurent une source précieuse de renseignements pour l'historien. C'est alors qu'il envoie à Catherine de Médicis du tabac en poudre, destiné à soulager les migraines de la régente. D'où un succès certain, qui vaut à son nom d'être immortalisé sous la forme du mot nicotine. Devenu ecclésiastique, Jean Nicot meurt curé de Brie-Comte-Robert. Il passe pour l'auteur du Thrésor de la langue françoise, tant ancienne que moderne (paru en 1606), mais qui n'est qu'un médiocre plagiat du Dictionnaire latin-français de l'humaniste Robert Estienne, paru en 1530, auquel l'auteur, quel qu'il soit, s'est contenté d'apporter, en 1573, des adjonctions d'importance mineure. Même la paternité prétendue de la tabagie doit être précisée. Le tabac a été introduit par Christophe Colomb dès son premier voyage d'exploration de l'Amérique. De Séville, il s'est rapidement diffusé dans toute l'Europe. Le mérite de Nicot se borne donc au fait d'avoir rendu le produit « noble », de l'avoir transformé en mode de Cour, tôt ou tard destinée à se vulgariser. Encore doit-il partager ce mérite avec Catherine de Médicis.

— Jean MEYER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Rennes

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • DICTIONNAIRE

    • Écrit par Bernard QUEMADA
    • 7 965 mots
    • 1 média
    ...côté des équivalents latins. Au fil des rééditions, les ajouts sans correspondants latins seront définis et commentés en français. Le remaniement dû à Jean Nicot, paru sous le titre Thresor de la langue françoyse tant ancienne que moderne (1606), réduit encore le bilinguisme au profit du français, preuve...
  • INTRODUCTION DU TABAC EN FRANCE

    • Écrit par Bernard VALADE
    • 222 mots
    • 1 média

    Appelée tabaco aux Antilles et en Amérique, petun au Brésil, l'herbe rapportée de ce dernier pays en 1556 par un moine cordelier, André Thivet, serait restée un simple objet de curiosité si Jean Nicot, lors de son ambassade au Portugal, n'en avait fait parvenir des grains, en 1561, à Catherine de...

  • TABAC

    • Écrit par Universalis, Olivier JUILLIARD
    • 7 770 mots
    • 3 médias
    ...françaises et anglaises se développent en Amérique du Nord, aux Antilles et à Cuba. En 1561, la plante sera acclimatée en Europe et le diplomate Jean Nicot en envoie à Catherine de Médicis pour la soulager de ses migraines. On commence à vendre le tabac en poudre, puis en carottes. L'Italie et Malte...

Voir aussi