PAUVERT JEAN-JACQUES (1926-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Ainsi, Monsieur, vous voulez travailler dans le livre ? » L'adolescent qu'interroge ainsi Gaston Gallimard est Jean-Jacques Pauvert. Né le 8 avril 1926 à Paris, élève médiocre mais passionné de littérature, il commence à travailler à quinze ans à la librairie Gallimard, sur la recommandation de son père. Là, il rencontre nombre d'auteurs de la N.R.F. : Camus, Queneau, Paulhan… De temps à autre, il se livre aussi, pour son compte personnel, au courtage de livres rares. Avec ses premiers salaires, il achète un lot de livres sulfureux, comprenant Le Con d'Irène, d'Aragon ; Histoire de l'œil, de Georges Bataille, et Les 120 Journées de Sodome de Sade, édités hors commerce. Le texte du « divin marquis » l'ébranle. Avait-on jamais rien écrit d'aussi outrageant ? En 1945, il fonde les Éditions du Palimugre, édite une plaquette de Sartre, sans oublier Sade – ce « bloc d'abîme », comme le dira Annie Le Brun. En 1947, à l’âge de vingt et un ans, il publie Histoire de Juliette, premier volume de son édition intégrale des œuvres de l’écrivain. Il est le premier éditeur à publier Sade sous son nom.

Ainsi naît la légende Pauvert. Poursuivi pour outrage aux bonnes mœurs en 1956 comme éditeur de Sade, il est condamné en première instance à une forte amende et à l'obligation de détruire les livres incriminés. Mais il bénéficie du sursis en appel et les livres échappent au pilon. Il sera par la suite l’objet d’une vingtaine de procès, et nombre de ses ouvrages se verront interdits aux mineurs.

Celui que Françoise Lefèvre considérera comme la « Pierre noire de l'édition » par son « génie de la découverte et de la provocation » conçoit l'édition comme n'étant « que rencontres, pour l'essentiel » d'auteurs vivants ou oubliés qu'il apprécie. À l'hiver de 1953-1954, Jean Paulhan lui parle d'un manuscrit qu'il serait le seul à oser publier : son titre est Histoire d'O. [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : bibliothécaire, chargé de collections en bibliothéconomie et littérature française du xxe siècle à la Bibliothèque nationale de France

Classification


Autres références

«  PAUVERT JEAN-JACQUES (1926-2014)  » est également traité dans :

DEFORGES RÉGINE (1935-2014)

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 637 mots

« J’ ai longtemps rêvé d’être une enfant trouvée… fille de roi, peut-être… Mais je suis née à Montmorillon, petite ville du Poitou, au domicile de ma grand-mère paternelle, Blanche Peyon, le jeudi 15 août 1935 », écrit Régine Deforges dans ses Mémoires, L’Enfant du 15 août (2013) . La narratrice revendique dans ces pages un désir constant de sentir la vie circuler en elle, un besoin d’exaltation, […] Lire la suite

ÉROTISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX, 
  • René MILHAU, 
  • Jean-Jacques PAUVERT, 
  • Mario PRAZ, 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 19 795 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les derniers soubresauts de la censure occidentale »  : […] Très ouvertement, il n'y a plus alors d'érotisme officiel que de France, et pour une soixantaine d'années. Les écrivains « maudits » anglo-saxons (James Joyce, D. H. Lawrence, Henry Miller ... ) se font publier vers 1930 en anglais et en français à Paris (surtout chez l'éditeur Obelisk Press), où les auteurs français continuent de susciter le scandale, tout en connaissant de forts tirages. On reti […] Lire la suite

Pour citer l’article

Sylvain PAPAVERO, « PAUVERT JEAN-JACQUES - (1926-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-pauvert/