JEAN ITALOS (1025 env.-?)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philosophe byzantin (de son nom grec, Ioannes Italos), originaire de Calabre, élève et successeur de Michel Psellos à l'université de Constantinople, où il enseigna la philosophie, commentant Aristote, Platon, Porphyre, Jamblique, Proclus. Jean Italos obtint le titre de consul des philosophes, mais en 1076 ou 1077, un procès fut intenté contre lui : on l'accusait d'hérésie et il fut condamné, en 1082, pour ses doctrines néo-platoniciennes et parce qu'il tentait de rendre à la philosophie son autonomie. Tout enseignement public ou privé lui fut interdit et on le relégua dans un monastère. Il écrivit des commentaires sur les Topiques et sur le De interpretatione d'Aristote, un traité de dialectique, un résumé de rhétorique, divers chapitres de logique et un recueil de réponses à quatre-vingt-treize questions.

—  Edina BOZOKY

Écrit par :

Classification

Autres références

«  JEAN ITALOS (1025 env.-?)  » est également traité dans :

BYZANCE - La littérature

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  • , Universalis
  •  • 6 104 mots

Dans le chapitre « Un nouvel humanisme »  : […] La littérature de ce temps a donc pour base une culture générale plus profonde et mieux équilibrée, plus directement reliée aux sources antiques que celle du siècle précédent : c'est le début d'un nouvel humanisme, que favorisent encore au xi e siècle les rapports multipliés avec l'Occident latin. Sous les Comnènes, pourtant issus de la noblesse militaire, la Cour deviendra, non plus un foyer d'é […] Lire la suite

Pour citer l’article

Edina BOZOKY, « JEAN ITALOS (1025 env.-?) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-italos/