DANIÉLOU JEAN (1905-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme d'Église, homme d'action, mais aussi agrégé de l'Université et docteur ès lettres, Jean Daniélou a réalisé une œuvre scientifique considérable. Il a été l'un des premiers et principaux artisans du renouveau des études patristiques. En 1942, en pleine guerre, il fonde, avec son aîné le père Henri de Lubac, la collection Sources chrétiennes (éditions de textes patristiques, accompagnées de traduction et de commentaire), qui connaît un succès inattendu. Animateur et aussi théoricien, il publie en 1946 un article retentissant – qui soulève dans les milieux conservateurs de la curie romaine inquiétude et suspicions – où il montre tout le profit que la théologie, la pensée et la vie religieuses d'aujourd'hui peuvent retirer d'une étude vraiment scientifique des Pères, menée avec toute la rigueur de la méthode historique.

Sa contribution personnelle à ce chantier collectif peut, quant à l'essentiel, être regroupée sous trois rubriques.

C'est tout d'abord par ses recherches sur la pensée de Grégoire de Nysse, auquel il consacre sa thèse en 1944 et toute une série d'articles, qu'il fait œuvre de pionnier. Avec Hans Urs von Balthasar, alors son confrère dans la Compagnie de Jésus, Daniélou est le premier historien de langue française à mettre en lumière la grandeur de cette pensée, dont l'importance est aujourd'hui indiscutée (depuis 1969 des colloques internationaux lui sont régulièrement consacrés), alors qu'elle était restée si longtemps et si curieusement négligée : Grégoire de Nysse, l'un des trois grands Cappadociens du ive siècle (avec son frère aîné saint Basile et leur ami commun saint Grégoire de Naziance), a été un très grand penseur, original, hardi jusqu'à l'imprudence, le plus philosophe des Pères (avec, en Occident, saint Augustin), un théologien, un mystique, l'un des plus profonds théoriciens de l'expérience mystique dont l'influence, directe ou médiatisée, se révèle de jour en jour plus considérable sur tout le développement de la théologie ultérieure non seulement dans l'Église grecque, mais aussi dans l'Église latine et les [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris, membre de l'Institut

Classification

Pour citer l’article

Henri Irénée MARROU, « DANIÉLOU JEAN - (1905-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-danielou/