SENÉ JEAN-BAPTISTE CLAUDE (1748-1803)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Membre d'une famille qui comptait de nombreux menuisiers et ébénistes, Sené fut reçu maître menuisier dès 1769. Son activité se situe tout entière pendant la période Louis XVI. De son vivant, et encore actuellement, son œuvre est éclipsée par celle de son rival Georges Jacob, mais les recherches récentes de Pierre Verlet sur le mobilier royal ont montré l'ampleur de son œuvre pour le roi et la famille royale. Son style est caractéristique des formes très pures du plus beau Louis XVI, mais il y ajoute certains détails personnels, les colonnes isolées de chaque côté du dossier, un trophée ou un médaillon couronnant le haut du dossier par exemple. Son chef-d'œuvre reste le grand lit qu'il exécuta sous la direction de Jean Hauré pour Marie-Antoinette à Fontainebleau (1787, in situ), au très beau dossier formé de deux renommées soutenant le chiffre de la reine ; on retiendra aussi le lit de Louis XVI à Saint-Cloud (conservé à Fontainebleau), le meuble de la chambre de Marie-Antoinette à Saint-Cloud (musée des Arts décoratifs) ou celui de son cabinet (musée du Louvre, châteaux de Compiègne et de Fontainebleau).

Mais il faut remarquer que le rôle d'un menuisier dans la fabrication d'un meuble est limité, même si c'est lui qui le marque de son estampille. Il en fait le bâti, le montage, il dégrossit les lignes, et un autre artisan, le sculpteur sur bois, exécute le décor (Laurent pour le lit de la reine, Régnier pour le lit du roi, par exemple). C'est donc essentiellement sur les proportions, sur la ligne générale du meuble que se juge le bon menuisier.

—  Colombe SAMOYAULT-VERLET

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur au Musée national du château de Fontainebleau, professeur à l'École du Louvre

Classification


Autres références

«  SENÉ JEAN-BAPTISTE CLAUDE (1748-1803)  » est également traité dans :

MOBILIER

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 4 414 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le néoclassicisme, style Louis XVI et style Empire »  : […] Le style Louis XVI s'impose comme une réaction contre l'exubérance du rocaille. Les pieds droits, les dossiers carrés ou en médaillon, les cannelures, les ornements à l'antique (pompéiens) caractérisent les meubles créés en France par des ébénistes tels Oeben, Carlin, Beneman, Riesener, Weisweiler, des menuisiers comme Hauré, les Sené ou Georges Jacob ; en Allemagne par Abraham et David Roentgen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilier/#i_22723

Pour citer l’article

Colombe SAMOYAULT-VERLET, « SENÉ JEAN-BAPTISTE CLAUDE - (1748-1803) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-claude-sene/