Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

JĀTAKA

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Le canon bouddhique en pāli est divisé en trois « Corbeilles » (Pitaka), respectivement consacrées aux règles de la vie monastique, à la morale, à la dogmatique. C'est dans la deuxième, dite Sutta-Pitaka (« Corbeille des prescriptions morales »), que se trouve le recueil célèbre des Jātakas (les « Nativités »). Il comporte quelque cinq cents récits, en prose mêlée de vers, où sont contées les aventures édifiantes vécues par le futur Buddha au cours de ses vies antérieures. On l'y voit assumer les formes les plus diverses (animales, humaines ou divines) selon les lois de la transmigration (saṃsāra) : chaque fois, il annonce par un acte de morale héroïque la perfection qui sera la sienne lorsqu'il s'incarnera pour la dernière fois dans la personne du prince Siddhārtha, pour devenir le Buddha. En fait, la matière première des Jātakas est celle des contes mettant en scène des personnages — animaux ou hommes — communs à toute la tradition indienne ; elle est connue dans la littérature sanskrite dans des ouvrages tels que le Pañchatantra (Pañcatantra), le Hitopadeśha, le Kathāsaritsāgara. La forme même des Jātakas, où les strophes gnomiques s'insèrent dans le récit en prose pour en exprimer la morale, se retrouve telle quelle dans le Pañchatantra ; elle existait déjà dans certains textes védiques, ce qui montre bien que les Jātakas font partie intégrante de la culture brahmanique, malgré leur rattachement au canon bouddhique. De nombreux détails sont d'ailleurs authentiquement hindous, à commencer par le rôle qu'y joue le roi des dieux, Indra. Pourtant les contes, fables et légendes ont été profondément remaniés afin de pouvoir jouer le rôle de paraboles édifiantes, aptes à susciter des conversions à la morale bouddhique. La langue est élégante, les récits menés de façon alerte. La période de composition des Jātakas fait l'objet de beaucoup de controverses ; peut-être s'agit-il du ~ ive siècle.

— Jean VARENNE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification

Pour citer cet article

Jean VARENNE. JĀTAKA [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • BIRMANIE (MYANMAR)

    • Écrit par , , , , et
    • 31 961 mots
    • 18 médias
    ...retiendra donc, de la masse de la littérature pāli-birmane, les œuvres dans lesquelles le texte pāli n'a été qu'un thème d'inspiration : légendes, commentaires et traités d'exégèse, rituels, règles de conduite et surtout l'immense littérature tirée des jātaka ou récits des vies antérieures du Bouddha.
  • BOUDDHISME (Histoire) - Le Buddha

    • Écrit par
    • 4 309 mots
    • 2 médias
    ...sagesse, etc., sans hésiter à sacrifier sa propre vie à l'occasion. Ainsi se constitua très vite un ensemble de plusieurs centaines de récits contant les « naissances » ( jātaka) antérieures du Bienheureux Gautama, qui jouirent d'une très grande popularité ; celle-ci s'est maintenue jusqu'à nos jours.
  • BOUDDHISME (Arts et architecture) - Représentations du Buddha

    • Écrit par
    • 2 842 mots
    • 8 médias
    ...indienne (culte des arbres, des divinités agrestes, des génies des lieux), comme elle retrouve dans les récits édifiants des vies antérieures du Buddha ( jātaka) des contes familiers. Par un processus très humain, avant même peut-être toute évolution doctrinale importante vers la divinisation du Buddha,...
  • BOUDDHISME (Arts et architecture) - Représentations des Bodhisattva

    • Écrit par
    • 1 501 mots
    • 2 médias
    Le Buddha, qui dispose du pouvoir surnaturel de connaître ses existences antérieures (jātaka), les a souvent narrées pour édifier son auditoire. Ces récits, qui le montrent sous les incarnations les plus diverses, animales ou humaines, sont pour la plupart des reprises de contes prébouddhiques ; la...
  • Afficher les 9 références