JOULE JAMES PRESCOTT (1818-1889)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Joule compte parmi les plus importants fondateurs de la thermodynamique. Parvenu en 1843 à donner une formulation stricte du principe de la conservation de l'énergie, il entreprit de quantifier les relations entre chaleur et travail au moyen d'expériences très diverses d'une extraordinaire précision. Comparé à d'autres pionniers dans le domaine de la conservation de l'énergie, il ne paraît progresser qu'à pas comptés ; mais il procura aux chercheurs les plus sûrs fondements expérimentaux dont ils avaient besoin dans les années 1840, et qui firent souvent défaut chez des penseurs plus brillants comme Julius R. Mayer et Hermann L. F. von Helmholtz.

James Prescott Joule

James Prescott Joule

Photographie

Le physicien britannique James Prescott Joule (1818-1889) compte parmi les plus importants fondateurs de la thermodynamique. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

L'arrière-plan social

James Prescott Joule naquit à Salford, près de Manchester ; il était le deuxième des cinq enfants d'un brasseur fortuné. Son éducation fut confiée à des précepteurs, parmi lesquels se trouvait John Dalton, l'éminent chimiste de Manchester ; encore tout jeune, il put se procurer, dans la maison paternelle, toutes les commodités propres à des travaux de recherche. Grâce à son père d'abord, puis, à partir de janvier 1842, par son affiliation à la Manchester Literary and Philosophical Society, il put pleinement participer à l'intense vie intellectuelle de la cité. La fréquentation des ingénieurs et des techniciens, nombreux à Manchester, marqua par-dessus tout ses débuts, et l'on conçoit que le truchement des problèmes techniques l'amena à formuler sa version du principe de la conservation de l'énergie au début des années 1840. En dépit de la réputation internationale dont il jouit à partir de 1850 environ, Joule se confina sa vie entière dans une sorte de retraite ; il se tint à l'écart des cercles de la Royal Society, bien qu'il en devînt l'un des membres (fellow) en 1849 ; il n'occupa ni chaire universitaire ni aucune position scientifique rémunérée, demeurant dans la région de Manchester jusqu'à sa mort, qui survint à Sale, dans le Cheshire, après quelque dix-sept ans de maladie.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : reader en histoire des sciences à l'université de Lancaster, Grande-Bretagne

Classification


Autres références

«  JOULE JAMES PRESCOTT (1818-1889)  » est également traité dans :

LOI DE JOULE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 88 mots
  •  • 1 média

Le physicien anglais James Joule (1818-1889) établit en 1841 la loi qui porte son nom ; celle-ci lie la puissance cédée sous forme de chaleur à la résistance d'un conducteur électrique parcouru par un courant continu. Il réalise ensuite, en 1843, des expériences fondament […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-de-joule/#i_25082

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Autres applications »  : […] James Joule (1818-1889) avait mis en évidence la transformation de l'énergie électrique en énergie thermique : on l'utilise de plus en plus souvent pour le chauffage. En dehors des applications signalées au cours de cet article, on doit se contenter de citer encore quelques exemples parmi les plus importants. Après le téléphone et le télégraphe (av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_25082

THERMODYNAMIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Arthur BIREMBAUT
  •  • 8 830 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Origine de la thermodynamique »  : […] Alors que Carnot admettait encore au début de ses travaux l'hypothèse du calorique indestructible, il avait, en 1824, énoncé en quelque sorte un principe de corrélation entre la chute de la chaleur d'une température T 1 à une température T 2 inférieure et le travail maximal développé par une machine à vapeur. Son analyse le conduisait en définiti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-histoire/#i_25082

Pour citer l’article

Robert FOX, « JOULE JAMES PRESCOTT - (1818-1889) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-prescott-joule/