COLEMAN JAMES (1926-1995)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sociologue américain né le 12 mai 1926 à Bedford (Indiana), mort le 25 mars 1995 à Chicago (Illinois).

James Samuel Coleman obtient sa licence à l'université Purdue en 1949, puis son doctorat à l'université Columbia en 1955, où il est associé de recherche au Bureau pour la recherche sociale appliquée de 1953 à 1955. À cette époque, il est fortement influencé par le style et l'ingéniosité de Paul Lazarsfeld. Cette influence se ressent fortement dans deux ouvrages majeurs de Coleman : Introduction to Mathematical Sociology (1964) et Mathematics of Collective Action (1973). Il devient ainsi un pionnier de la sociologie mathématique.

James Coleman obtient en 1955 un poste d'enseignement et de recherche au centre d'étude avancée des sciences comportementales de Palo Alto (Californie), qu'il occupera une année. De 1956 à 1959, il est maître assistant en sociologie à l'université de Chicago. De 1959 à 1973, il rejoint l'université Johns Hopkins où il est maître assistant, puis professeur. Il revient ensuite à Chicago où il est nommé professeur et directeur senior des études au Centre national de recherches sur l'opinion, équivalent du Bureau pour la recherche sociale appliquée de l'université Columbia.

Les travaux de James Coleman ont eu un fort impact sur la politique gouvernementale en matière d'éducation et suscité de nombreuses controverses. En 1966, il présente au Congrès américain un rapport (Equality of Educational Opportunity) dans lequel il conclut que les enfants noirs issus de milieux défavorisés ont de meilleurs résultats lorsqu'ils sont intégrés dans des écoles fréquentées par la classe moyenne. Le rapport Coleman constitue ainsi la base sociologique d'un vaste programme de déségrégation organisant le transport scolaire des enfants afin d'atteindre un équilibre racial dans les écoles, pratique qui rencontre une forte résistance de la part des parents dans de nombreuses régions. En 1975, cependant, James Coleman retire son soutien à ce programme de transport scolaire, après avoir découvert que celui-ci entraînait l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  COLEMAN JAMES (1926-1995)  » est également traité dans :

ACTION RATIONNELLE

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 2 633 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Chicago, foyer intellectuel de la théorie du choix rationnel »  : […] Pendant de longues décennies, les économistes ont gardé le monopole de l'explication des actions à l'aide d'une telle théorie. Le cas paradigmatique est l'analyse du consommateur, que les économistes appréhendent comme un être capable d'ajuster de façon optimale ses préférences aux contraintes (le budget dont il dispose) qui sont les siennes. Sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-rationnelle/#i_42651

RÉSEAUX THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • François DENORD
  •  • 1 548 mots

Dans le chapitre « Un ensemble de méthodes »  : […] L'analyse des réseaux dispose aujourd'hui d'outils variés et puissants. Outre l'ensemble des instruments qui permettent d'appréhender la structure d'un réseau (son diamètre, sa densité, etc.), trois niveaux d'analyse sont classiquement mis en œuvre : le premier consiste à positionner les agents dans une structure relationnelle à l'aide d'indicateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-reseaux/#i_42651

SOCIOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 6 414 mots

Dans le chapitre « Les paradigmes de la sociologie contemporaine »  : […] En perte de vitesse à compter des années 1970, les approches fonctionnalistes ne constituent qu'une pièce du puzzle que composent les divers paradigmes qui dominent la seconde moitié du xx e  siècle. L'absence de consensus parfait sur les objets, les méthodes et les théories à privilégier n'est pas en soi un problème. Signe de vitalité d'une discip […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-histoire/#i_42651

Pour citer l’article

« COLEMAN JAMES - (1926-1995) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-coleman/