LE BRUN JACQUES (1931-2020)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Paris le 18 mai 1931, dans une famille de la bourgeoisie aisée et lettrée que la guerre conduit à s’installer dans l’Allier, Jacques Le Brun fait ses études en collège et lycée à Moulins, puis en classes préparatoires à Henri-IV. Il poursuit ensuite un cursus de lettres, sanctionné par l’agrégation (1955). Parallèlement, il suit l’enseignement de Jean Orcibal, titulaire de la chaire d’histoire du catholicisme moderne et contemporain, à la section Sciences religieuses de l’École pratique des hautes études (EPHE) – il soutient sous sa direction un mémoire en 1954 – et celui de Henri Gouhier à l’Institut de philosophie de la Sorbonne. Ces années de formation sont aussi celles de la rencontre avec Michel de Certeau (son aîné de six ans) et des débuts, en 1958, du « groupe de la Bussière », qui va renouveler la notion d’histoire religieuse. Passé par le lycée d’Oran, puis la fondation Thiers (1956-1959), l’université de Poitiers, le Centre de téléenseignement et le CNRS, il soutient en 1971, sous la direction de René Pintard, sa thèse sur La Spiritualité de Bossuet, qu’il publie l’année suivante. C’est le couronnement de travaux savants qui l’ont imposé comme un des meilleurs historiens du catholicisme pour la période moderne, spécialiste des auteurs spirituels du xviie siècle français, de Bossuet, mais aussi de Richard Simon, le promoteur d’une « histoire critique » de la Bible. Auteur d’importantes synthèses pour le Dictionnaire de spiritualité (dès 1963) ou la Nouvelle histoire de l’Église (1968) – et de l’article « quiétisme » dans l’Encyclopaedia Universalis (1973) –, il succède en 1978 à Jean Orcibal (rebaptisant « Histoire du catholicisme » la chaire que celui-ci occupait) et enseignera à l’EPHE jusqu’à sa retraite en 2000.

Avec le concours du sulpicien Irénée Noye, il va conduire à son terme la vaste entreprise de l’édition de la Correspondance de Fénelon, commencée par Orcibal en 1972 et achevée seulement en 2007 (dix- [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

François TRÉMOLIÈRES, « LE BRUN JACQUES - (1931-2020) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-le-brun/