LARTIGUE JACQUES HENRI (1894-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une autobiographie multimédia

La réputation de Lartigue photographe et homme heureux ne doit pas cacher cependant l'ensemble de son œuvre. En effet, Lartigue ne fut pas seulement un photographe amateur de génie : le jeune homme de bonne famille a été sa vie durant un peintre professionnel, particulièrement sollicité et vivant de la vente de ses toiles (motifs floraux, thèmes sportifs, portraits de la société élégante et célébrités...). Lartigue fut également écrivain, « diariste » forcené : il tint toute sa vie un journal intime dont les quelques volumes publiés ne sont que de courts extraits. Le don à l'État, sous l'égide du ministère de la Culture, de l'intégralité de sa production, en 1979, a permis un fabuleux inventaire : 250 000 clichés (dont 100 000 négatifs), 50 000 pages d'écriture au jour le jour, des centaines de dessins et de peintures. Il faut prendre la mesure du projet : il restera sans doute comme l'un des monuments autobiographiques du xxe siècle, la première autobiographie multimédia, l'œuvre d'un Amiel qui aurait compris l'importance essentielle de l'image à côté de l'écriture. Poussé par l'irrépressible besoin de « tout écrire, tout peindre, tout photographier pour empailler le bonheur », comme un remède à un inconsolable chagrin devant la fragilité des êtres et des choses, Lartigue n'a cessé de nourrir voire de souffrir d'une passion pour l'expression. « Écrire, peindre, photographier, avouait Lartigue, ces choses-là me consolaient à peu près complètement. »


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : historienne de la photographie, département de la recherche bibliographique, Bibliothèque nationale de France

Classification


Autres références

«  LARTIGUE JACQUES HENRI (1894-1986)  » est également traité dans :

PHOTOGRAPHIE (art) - Un art multiple

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Jean-Claude LEMAGNY
  •  • 10 787 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Au-delà des étiquettes »  : […] Mais la grande découverte des années 1970 est que toute photo est surréaliste. Susan Sontag l'a bien montré. La photographie de famille ordinaire, dans sa spontanéité naïve, mais aussi avec ses conventions étroites, non seulement rejoint le « banalisme » d'un Robert Frank, mais dépasse en bizarrerie les recherches les plus élaborées. Ken Graves et Mitchell Paynes en font un choix extraordinaire da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-un-art-multiple/#i_92838

Pour citer l’article

Elvire PEREGO, « LARTIGUE JACQUES HENRI - (1894-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-henri-lartigue/