IO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la mythologie grecque, divinité fluviale d'Argos, fille d'Inachos. Io était considérée, sous le nom de Callithyia, comme la grande prêtresse d'Héra. Zeus s'éprit d'elle et, pour la soustraire à la jalousie d'Héra, la métamorphosa en génisse blanche. Héra exigea que Zeus lui donne la génisse, et la fit garder par Argus aux cent yeux. Alors Zeus manda Hermès qui, de sa flûte, endormit Argus et le tua. Sur quoi, Héra envoya un taon qui s'attacha aux flancs d'Io, la tourmentant sans cesse ; pour lui échapper, celle-ci erra par toute la terre, traversa à la nage la mer Ionienne (dont le nom est dérivé du sien), atteignit le détroit appelé pour cette raison Bosphore (gué de la Vache), et parvint finalement en Égypte : là, elle reprit sa forme première et donna naissance à Épaphos. C'est ainsi qu'elle fut confondue avec la déesse égyptienne Isis, et Épaphos avec Apis, le bœuf sacré. L'histoire veut qu'Épaphos ait été enlevé sur l'ordre d'Héra et mené à Byblos, en Syrie, où Io le retrouva. Dans cette période de la légende, Io est associée à la déesse syrienne Ishtar. En fait, la phase égyptienne et la phase syrienne du mythe reflètent les échanges de la Grèce avec l'Orient et l'identification des dieux étrangers avec les dieux grecs.

Jupiter et Io, Antonio Allegri, dit le Corrège

Jupiter et Io, Antonio Allegri, dit le  Corrège

photographie

Antonio Allegri Corrège (1489 env.-1534), Jupiter et Io. Kunsthistorisches Museum, Vienne. 

Crédits : VCG Wilson/ Corbis/ Getty Images

Afficher

—  Universalis

Classification


Autres références

«  IO  » est également traité dans :

ESCHYLE (-525 env.--456)

  • Écrit par 
  • Jacqueline de ROMILLY
  •  • 4 654 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les dieux »  : […] Même si l'on considère la tragédie des Perses , qui est sans doute la plus proche de la réalité vécue, cette présence divine est essentielle. Le véritable auteur de la défaite perse est en effet un dieu : chacun le sait, chacun le dit. Et ce dieu ne peut que punir quelque faute passée. C'est bien pourquoi le chœur, dès le début, s'inquiète. Il revi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eschyle/#i_8879

Pour citer l’article

« IO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/io/